Terrible Two, mais t’es où, mais t’es plus là ?

fin-terrible-two

Ce satané Terrible Two dont je resterai, je pense, marquée à vie tellement il a été hard a pris son envol. Pas celui du feu Concorde, je m'en serais souvenue, ça faisait du bruit ce truc là. Non, cela plutôt été la version montgolfière. Celle dont le décollage est incertain jusqu'à la dernière minute. Celle qui crachote et fait craindre un retour anticipé au plancher. Mais celle aussi qui impressionne, qui fait voir la vie plus jolie. Parce que du point de vue maternel, le panorama est  sacrément beau.

L'arrivée du Terrible Two

Il a commencé lorsque Louloutte avait 18 mois, comme ça, sans prévenir. Un soir, elle se jette brusquement à terre puis se met à hurler et à taper des pieds. Pour qui, pour quoi, aucune idée. Je me souviens bien, en revanche, de mon regard hébété. Moi debout, dans l'antre de la porte, le sac pendu à l'épaule, regardant de toute ma hauteur la scène qui se jouait sous mes yeux. Surréaliste, lunaire, incompréhensible. Comment ma petite Louloutte adorable deux minutes plus tôt avait pu se transformer subitement en un greemlins hurlant et trépignant ? Que s'était-il passé ? Avais-je manqué un épisode ? Moi qui m'étais imaginée avoir encore un peu de rab de tranquillité... grossière erreur. C'est ainsi que ce jour-là, ce soir-là, à cette heure-là que l'enfer a débuté. Juin 2017, je me souviens de toi comme si c'était hier.

La mise au placard du Terrible Two

Tous les Terrible Two ne se valent pas, c'est dorénavant une certitude. Il y en a des plus corsés que d'autres, des plus "compliqués" comme on dit poliment. Celui de Louloutte a trèèèès bien porté son nom. Comment oublier ses refus de coopérer, ses multiples crises tournant au bras de fer et donnant des envies de défenestration (parentale je précise) ? J'avoue en avoir bien bavé durant cette période et en ai parfois eu le cœur lourd, comme je le confiais dans ce billet.

Mais tout cela est dorénavant derrière nous. A dire vrai, j'ai senti le vent tourner aux vacances de Noël mais j'ai préféré ne pas crier victoire. Par superstition probablement. Ces jours de congés se sont extraordinairement bien passés. Cela peut sembler exagéré mais j'avais bel et bien oublié la définition du mot vacances. Depuis 4 mois, je ressens de l'apaisement, en elle, en moi et dans l'atmosphère. Non, ma fille n'est pas redevenue celle que j'ai connue auparavant mais aujourd'hui, elle comprend et accepte les refus. Il y a encore des couacs mais rien de semblable à ce que l'on a connu. Les crises aux décibels de dingo se font rares. Le Terrible Two est terminé. Il aura duré 18 mois. Ne subsiste que l'entêtement et le caractère affirmé, ce qui est déjà pas mal croyez-moi.

Le soulagement mais aussi mes craintes

Le Terrible Two est souvent assimilé à la crise d'ado. Lorsque j'entends ça, je ne songe qu'à plonger ma tête dans un oreiller pour ne pas écouter pareille horreur. Non parce que sérieux, je ne me sens absolument pas d'attaque à affronter une crise similaire et ce même dans une dizaine d'années. Je l'imagine amplifiée, démesurée et j'en tremble d'avance. Qu'en pensez-vous ? Dois-je me préparer à braver la plus grande bataille parentale ? Ou ai-je une chance de passer entre les gouttes ?

PS : je décline toute responsabilité quant à l'accoutrement haut en couleurs de ma fille sur cette photo^^ #FashionVictimOuPas

fin-terrible-two

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

23 Replies to “Terrible Two, mais t’es où, mais t’es plus là ?”

  1. Pour la tenue de ta fille, je n’avais même pas remarqué. Mes deux grands sont de tels fans des motifs et des couleurs que je suis complètement blasée. Il n’y a qu’en vacances que je réussis à leur donner un semblant de style car c’est (encore) moi qui prépare les valises et donc les tenues…
    Pour le terrible two, mon aîné nous en a fait un assez gratiné et on a eu le plaisir d’enchaîner ensuite sur le fucking four. Et oui, le fucking four, c’est fun aussi ! C’est comme le terrible two mais en plus, ton môme de 4 ans se fout ouvertement de ta gueule et te parle comme à une demeurée… Bref, on en est sorti aussi !
    Par contre, les deux filles sont passées entre les gouttes. Pas de terrible two ni pour l’une, ni pour l’autre et la cadette (5 ans) nous fait une petite crise d’affirmation en ce moment mais on est très loin de ce qu’on a vécu.
    Profite bien des moments de répit ! 😉

    1. Oh flutain, comme ta description du Fucking Four ne me donne pas envie mais alors pas du tout. Au secouuuuuuurs !
      Par contre, comme tu as dû être soulagée d’être épargnée du Terrible Two avec tes filles 😉

      1. C’est ça qui est bien avec les enfants… on découvre toujours de nouvelles phases ! On va dire que tout ça est un entraînement à l’adolescence. 😉

  2. Le calme avant la tempête (aka le fucking four).
    On est en plein dedans… et on déguste !!!!
    Alors profiiiiiite de ce moment d’apaisement.
    Et puis qui sait, peut-être que tu y échapperas 😉

    1. 😳 Non mais c’est pas possible ! C’est si atroce que ça ? 😱

  3. Chaton a fait un petit Terrible Two et un gros Fucking Four. Lapin a fait un gros Terrible Two, là il s’assagit… un peu, juste un peu. Poupette avait fait un léger Terrible Two (ou est-ce ma mémoire qui me joue des tours ?) puis une crise d’insolence en CE1. La crise d’ado s’annonce gérable, en dehors de quelques tirages de gueule, je m’en sors bien ! En fait pour répondre à ton questionnement, ce n’est pas parce que la crise des 2 ans a été cognée, que les suivantes le seront. Tu peux respirer, je crois. 🙂

    1. J’espère de tout cœur que tu as raison ! Dis, tu veux pas allumer un cierge pour moi ? 😉

  4. Ah le fameux Terrible Two!
    Horreur et damnation…Je pensais ne pas vivre pire et puis le Fucking Four est arrivé et j’ai cru trépasser.
    Chaque âge ses plaisirs. J’avoue que depuis 2 ans j’ai l’impression de revivre. Il y a encore des petits couacs mais c’est si rare que ça ressemble à une cure de jouvence.
    Je ne sais pas si l’adolescence sera pire. Il n’y a pas d’égalité sur ce terrain là Cécilia. Je dirais profite des périodes de trêves, elles t’aideront à affronter la suite!!
    Grosses bises

    1. Oh la vache, toi aussi tu as trinqué à ce que je vois ! Pffff c’est déprimant je trouve. Je vais suivre ton conseil et profiter autant que possible de cette période de trêve en attendant la prochaine. Gros bisous Marie !

  5. On fait souvent le parallèle crise d’adolescence et terrible two mais finalement, je ne pense pas que ca soit comparable car à deux/trois ans les enjeux d’affirmation de soi sont différents ! Et heureusement qu’on ne peut pas prédire l’avenir et la manière dont réagira un enfant (adolescent) ! 😉

    1. Et il n’y a donc pas de règle absolue, c’est bien dommage !!

  6. La cadette ici a fait un combo TT + FF qui a duré au moins 5 ans, et je pense que quand on vit un quotidien si difficile pendant si longtemps, on ne peut qu’entendre le bruit qu’il fait en partant. Comme toi je l’ai senti très fortement, comme toi j’ai senti un intense sentiment de libération. Ca a du bon, que nos enfants grandissent (ou pas, cf PRGR)!

    1. Rien que pour cela, j’avoue ne pas être nostalgique des mois qui passent !

  7. On entre dans notre 3e terrible two avec Samuel … et dans le fucking four avec les grands XD. Joie et bonheur. Effectivement, la première fois, c’est une véritable tornade. Ca vient et on ne sait même pas trop l’expliquer. Notre meilleur technique pour y survivre a été de détourner leur attention et de leur donner des choix limités. Et puis faire appel à nos amis les Titounis en cas de grosse crise, parents indignes que nous sommes.

    1. Oh vilains parents que je vais m’empresser de dénoncer aux services sociaux 😝. Avec 3 enfants je n’ose même pas imaginer le Bronx intérieur que cela a dû être !!

  8. mais comme je te comprends grands dieu… alors perso (c’est pas pour faire peur hein je raconte juste mon expérience), je croyais avoir vécu le terrible two, et franchement au final je ne sais plus vraiment si on l’a vraiment vécu. il a eu une période difficile au moment où je faisais ma dépression post-parum, ceci peut donc grandement expliquer cela…mais surtout vu comment il est en ce moment je me demande si il fait pas la vraie à retardement. Ou le terriblethree quoi. Non parce que si c’est pas ça et que c’est vraiment son caractère je demande à être internée directe :p

    1. Ta dépression post partum a peut-être en effet été une bombe à retardement… Courage à toi car je vois très bien à quel point tu dois en baver !!

  9. Alors moi je ne me rappelle pas avoir à géré de terrible 2 pour aucun des 3 grands, mais là on a le droit aux prémisses de l’adolescence avec le terrible fucking 9… j’ai prévenu papa de 4, je vais m’absenter quelques années…

    1. Ahahah avec 4 enfants, le pèlerinage risque d’être long !^^

  10. Je garde les commentaires plus sérieux pour ton blog !
    Qu’est-ce que je me suis reconnue … On l’a pas trop senti avec Esmée mais il y a eu des scènes pas possibles et surréalistes quand même…
    Encore un article réussi et que j’ai eu beaucoup de plaisir à lire 😊

    1. Merci beaucoup Sehria pour ton commentaire ! J’ignorais que tu lisais mes articles et cela me fait très plaisir 🙂

  11. Ah le Terrible Two, moi aussi j’ai eu l’impression d’une mutation soudaine et affreuse de ma fille, auparavant souriante et motivée pour tout en un gremlins acariâtre. 18 mois, mon dieu l’horreur! Ici ça a duré 6 mois et c’était amplement suffisant!

    1. Dans ces cas-là, j’ai tendance à dire que les meilleures blagues sont les plus courtes 😉

Laisser un commentaire