Son premier ciné à 4 ans – retour d’expérience

premier-cine-quatre-ans

Un poil circonspecte lorsque Mister P. l’a évoqué, je me suis d’abord demandée comment Louloutte pourrait tenir assise et concentrée 1h45 durant. Mais pour en avoir le cœur net, il fallait bien essayer. Ma fille a donc a donc récemment vécu une toute nouvelle et éblouissante expérience : son premier ciné à 4 ans. Et tant qu’à être dans l’extraordinaire, autant marquer le coup avec le film de ses héroïnes préférées, j’ai nommé la Reine des Neiges^.

 

L’expérience de son premier ciné à 4 ans

La préparation

Je pense que Louloutte n’a pas vraiment réalisé lorsque j’ai exprimé nos intentions de l’emmener voir Anna et Elsa au cinéma. À sa décharge, rien que le mot cinéma lui était totalement inconnu. Je lui ai donc expliqué le concept : une grande salle plongée dans le noir avec plein de fauteuils et un immense écran. Et non, pas de pop-corn au menu (on verra ça plus tard^).

Le jour J, je l’ai mise en condition : jugez par vous-même… et l’ai laissé prendre possession de l’événement à sa manière. Elle a donc clamé à quiconque croisait sa route qu’elle allait voir la Reiiiiiiine des Neiges.

premier-cine-quatre-ans

 

Gérer l’attente

Moi qui vais rarement à la rencontre du 7ème art, j’en avais oublié la série in-ter-mi-nable des publicités. Mon Dieu mais quel enfer, au secours. À chaque nouvel extrait de film ou publicité, Louloutte s’exclamait en soupirant : “Mais elle est où La Reine des Neiges” ? Et là, je me suis souvenue pourquoi j’avais si peu d’appétence pour le grand écran : cela prend un temps dingue. Entre le déplacement jusqu’au lieu dit, la file d’attente, les pubs à rallonge, le film et le retour chez soi, c’est au bas mot 4h perdues. Trop pour moi. Reste l’événement naturellement mais pour ma part, je m’en passe allègrement. Bref, je me perds en digression, revenons à nos moutons.

 

Retour d’expérience de son premier ciné à 4 ans

Inutile de vous faire languir : Louloutte a adoré. Son premier ciné à 4 ans a été une réussite de toutes parts. Elle a tenu 1h45 sans broncher sur son fauteuil, les yeux rivés sur l’écran. Moi même, j’avoue ne pas avoir vu le temps passer. C’est fou quand on y pense. J’en déduis que 1 : le film était très bien, 2 : la capacité de concentration des enfants est aussi aléatoire que le tirage du loto. Si j’avais une telle garantie de résultat lorsque je cuisine un nouveau plat, je passerais plus de temps derrière les fourneaux^.

 

Son retour d’expérience à elle

Louloutte a aimé le grand écran mais pas le rehausseur sur lequel elle était assise. Un point pour elle, perdre le bénéfice de l’assise moelleuse au profit d’un truc en plastique, c’est dommage. Les pubs étaient beaucoup trop longues et je ne saisis d’ailleurs pas pourquoi les cinémas infligent pareil supplice à des enfants. Elle a su me raconter le film avec assez de précision, et a comme moi adoré le passage où Anna et Elsa enfants se blottissent contre leur mère qui leur raconte une histoire.

Mon point de vue

Je crois avoir passé autant de temps à capter les expressions du visage de ma fille qu’à regarder le film. Ses grands yeux ébahis, sa bouche entre-ouverte prête à gober les mouches et son sourire à la vue d’Olaf étaient le plus joli spectacle auquel j’ai assisté. Sans exagérer, j’ai trouvé cela aussi touchant que ses premiers sourires, c’est vous dire. Je pensais Louloutte encore un peu petite pour aller au cinéma, à tort. Bien que je ne sois pas cinéphile pour deux sous, je suis heureuse d’avoir partagé ce moment avec elle. Peut-être même que j’y retournerais tiens^^.

Et vous, à quel âge avez-vous emmené vos enfants au ciné ? Comment cette première expérience s’est-elle passée ? Vous y allez régulièrement depuis ?

 

premier-cine-quatre-ans

 

16 Replies to “Son premier ciné à 4 ans – retour d’expérience”

  1. C’était à 4 ans aussi pour nous (enfin pour Cracotte)… nous y sommes allées 3 fois depuis me semble-t-il (1 à 2 fois par an quoi, rien d’exceptionnel, mais c’est à chaque fois un bon moment).

    1. N’étant pas cinéphile pour deux sous, le rythme d’une à deux fois par an me séduit beaucoup^.

  2. Ma Louloute adore Olaf. Elle l’aime d’amour même… C’est trop chou. Elle est petite mais elle a déjà vu la Reine des neiges 1. Pour le 2 nous attendrons un peu, elle ne peut pas aller au ciné !
    Pour mon grand je ne me souviens plus de l’âge mais c’était assez tôt. Dès qu’ils peuvent, donc vers 3 ans non ? Je ne sais plus…
    Ici il y va souvent avec son papi ! J’avoue ne pas prendre le temps et c’est leur petit moment à eux 🙂

    1. Si je ne me retenais pas, je crois bien que je serais aussi amoureuse d’Olaf^^. C’est chouette que ton grand partage ces moments avec son papi, cela lui laissera de précieux souvenirs plus tard qu’il lui faudra chérir.

  3. C’était vers 4 ans aussi, je trouve que c’est un bel âge pour commencer. Et comme tu dis l’expression du visage ça vaut tout l’or du monde 😍
    Ici ils adorent le cinéma
    Par contre on a pas de rehausseurs ici

    1. Tiens, les salles de ciné belges n’en fournissent pas ? C’est étonnant. Après tout dépend comment les fauteuils sont conçus et disposés. Peut-être n’est-ce pas nécessaire ?
      En tout cas, tu as raison, les visages émerveillés valent plus que tout^.

  4. Super!
    Je crois que nous y sommes allés au même âge que ta puce. Mais pour un film plus court je crois.
    Depuis, nous y allons assez régulièrement déjà parce que j’adore le ciné. Et puis c’est un beau moment de partage aussi.
    Grosses bises Cécilia

    1. Il faudra que tu me dises où tu vas. Plutôt salles intimistes ou bien grands complexes ? Je te demande ça pour savoir où l’on peut s’épargner les 20 min de pub ;-).
      Grosses bises à toi Marie !

  5. Tess avait déjà fait son premier cinéma à Noël dernier avec sa mamie pour Le Grinch. Je n’y étais pas, je ne sais pas trop comment ça s’est passé (la mamie n’est pas très objective ^^) mais ça a dû lui plaire puisqu’elle m’a raconté l’histoire pendant de nombreuses semaines.
    J’y suis retournée cet été avec elle pour fuir le pire jour de la canicule. Toy’s Story au programme… un échec… quand est-ce que ça commence? pendant les pub… et c’est bientôt fini? au bout de 10 minutes de film… Comme toi le réhausseur, c’est pas sa tasse de thé et elle a fini par danser dans l’allée 30 minutes avant la fin.
    Nous sommes finalement allés en famille voir la Reine des Neiges fin novembre. Un gros succès (le pop corn aussi 😉 )! Moi qui pensait que les chansons ne la marqueraient pas, elle les chante en permanence. Elle nous parle régulièrement de l’histoire et cette fois il ne restait plus que 10 minutes quand elle a dansé dans les escaliers (j’avais choisi la place en fonction ^^).
    Bref, on adore et on y retournera pour les prochains Disney ou Pixar. Ça fera un bon moment en famille!

    1. Tu me confirmes donc que l’expérience au cinéma est bien à dissocier du film en tant que tel. C’est exactement ce que j’ai pensé me disant que Louloutte aurait tout autant savouré la Reine des Neiges dans notre salon qu’au ciné 😉

  6. On a amené la minette au ciné pour la première fois en décembre (pour voir aussi la reine libérée délivrée), soit à bien 4 ans et demi passés. Et on y est retourné la semaine dernière pour voir les Incognitos. Ça s’est plutôt bien passé mais je suis d’accord, les pubs, c’est la plaie !

    1. Je plaide pour la suppression de ces publicités, qui me suit ?^^

  7. Mon fils est allé au ciné pour la première fois à 5 ans je crois et c’était avec ses grands-parents paternels. Il a dû y retourner 4-5 fois depuis (donc en trois ans et demi), il aime bien mais sans plus. Je crois que ma fille (5 ans et demi) y est allée une fois avec ses grands-parents mais si c’est le cas, elle n’en a pas reparlé. Je ne sais pas du tout s’il y a des pubs et des rehausseurs en Allemagne.

    1. J’ai l’impression que tes enfants ont hérité de ton peu d’appétence pour le sujet ;-). Il faudrait que tu testes à l’occasion non ?

  8. Le premier ciné c’était à 2 ans 1/2 pour le Noël du CE de mon mari.
    Même si nous ne sommes pas restés jusqu’au bout il avait beaucoup aimé.
    Ensuite dès 3 ans nous avons continué mais uniquement des courts métrages qui ont une durée bien adaptée aux petits ( par contre tu paies la séance plein pot pour 30mn de film…).
    Vers 4 ans nous sommes passés aux “longs métrages”.
    Comme toi je ne suis vraiment pas fan de cinéma mais sa joie, ses yeux qui brillent, le bonheur de raconter le film valent bien de se forcer un peu.

    1. Comme tu dis, les sourires et les regards émerveillés valent bien un petit effort de temps en temps^

Laisser un commentaire