Liseuse ou livre papier, avantages inconvénients

liseuse-livre-papier-avantages-inconvenients

Mon cheminement entre liseuse ou livre papier est le fruit de mon expérience. Enfant je dévorais les livres n’importe où. Au salon, sur mon lit, dans un coin de la bibliothèque, partout sauf en voiture (gerbouille assurée, et de rien pour la précision^). Je lisais à une telle vitesse que j’en rendais chèvre ma mère, il faut dire que j’enquillais et réclamais sans cesse. Mais ce que j’aimais encore plus, c’était d’être l’heureuse propriétaire de ces ouvrages. Ma bibliothèque était pleine à ras bord et je m’imaginais, adulte, vivant dans une belle maison avec une pièce dédiée à la lecture, laquelle serait composée de dizaines de rayonnages et d’un confortable canapé cela va sans dire. Joli projet me direz-vous, sauf que vivre à Paris m’a vite ramené à la raison. Les studios de 15m2 j’ai connu et les grandes maisons j’ai oublié. #TrueStory.

 

Quid de la liseuse et du livre papier

Devant pareille réalité, pas question de se carencer non plus. J’ai ainsi eu une longue période d’achat et de revente de livres sur ebay. A cette époque et pour une raison que je ne saurais expliquer, j’avais totalement déserté les bibliothèques municipales. J’achetais systématiquement du neuf ou de l’occasion et ne conservais précieusement que les livres que j’estimais assez dignes d’élire domicile dans mon micro-espace. Et vu la jauge, autant vous dire qu’il m’a fallu être (très) sélect. J’ai ainsi tracé une croix définitive sur l’abondance de bouquins. N’a pas les idées de grandeur qui veut. CQFD.

 

La liseuse numérique

Et puis j’ai franchi un jour le cap de la liseuse numérique. Non sans réticence mais le sort a voulu que je gagne une liseuse Kobo à un jeu concours. Une aubaine pour un produit dont je n’étais pas certaine d’apprécier les attributs. C’était il y a 7 ans déjà et à peine ai-je débuté ma première lecture que j’ai été conquise. Il faut dire que le reader ne manque pas d’atouts. Il est léger, facilement maniable, avec un confort de lecture optimal (taille de police et espacement des interlignes modifiables, lumière intégrée,…). L’écran lumineux est le gros point fort selon moi, idéal pour lire dans un lieu sombre sans gêner son voisin (avion, train, chambre). Il est le parfait compagnon de voyage grâce à sa grande capacité de stockage (des centaines d’ouvrages) et sa facilité d’achat qui permet d’acheter un book en moins de 3 min téléchargement inclus. Seul hic et de taille :  le coût des livres numériques. Clairement, il ne sont guère moins cher que le format papier et surtout ne sont ni empruntables, ni revendables. La liseuse peut donc vite s’avérer assez onéreuse. Et à date, l’offre de location de livres numériques n’est guère développée en France.

 

Point sur le livre papier

Nos dernières vacances dans le Var m’ont donné l’occasion de replonger à corps perdu dans la lecture. Un plaisir dont je me suis régalée mais qui m’a coûté un bras et qui a engendré quelques déceptions. J’ai ainsi acheté via ma liseuse certains livres que je ne relirai jamais, et d’autres qui n’en valaient clairement pas le prix. C’est sur ce constat que j’ai décidé de redonner leur chance aux livres papier car vous l’aurez compris, je ne jurais plus que par mon reader. Une virée à la médiathèque plus tard et me voici ragaillardie. Point d’hésitation et surtout aucun scrupule. Car vous savez quoi, je me fiche royalement de stopper une lecture au bout de 20 pages si je n’accroche pas. Je ne me mets aucune pression quant au choix puisque c’est gratuit. En suis-je heureuse pour autant ? Et bien non, car j’ai retrouvé les inconvénients du livre papier notamment les douleurs aux poignets à tenir du bout des doigts des pavés. Adieu confort de lecture mais ce faisant, ce retour aux sources a mis en lumière un défaut de la liseuse qui m’est très personnel. Je ne parviens en effet à retenir ni titre, ni nom d’auteur, ni cover lorsque je lis depuis mon reader. Autrement dit, je dois souvent passer pour une grosse mytho en affirmant avoir lu un livre sans me souvenir de son titre^.

 

Le choix cornélien ou le mix des deux

Choisir entre la liseuse et le livre papier est assez compliqué pour moi. En terme de confort, je préfère 100 fois la liseuse mais d’un point de vue financier, le livre papier est le format adapté à toutes les bourses. Le meilleur compromis pour moi est donc un mix des deux.

Et vous, quel parti avez-vous pris ? Avez-vous déjà essayé le livre numérique ?

Ndlr : merci à PicouBulle pour le coup de pression qui a permis à ce billet de sortir après avoir trainé dans mes brouillons pendant 6 mois^.

 

liseuse-livre-papier-avantages-inconvenients

12 Replies to “Liseuse ou livre papier, avantages inconvénients”

  1. Oh oui tu as été réactivé sur ce coup là! Je ferai mon petit récap un de ces jours aussi, mais pour moi l’un ne remplace pas l’autre, ils sont complémentaires! Tout dépend des lectures et des utilisations mais j’avais un peu peur de la liseuse et je m’y suis bien faite finalement!

    1. J’avais moi aussi de grandes réticences sur le reader, lesquelles ont été balayées d’un revers en moins de temps qu’il ne faut pour dire ouf !
      En tout cas merci de m’avoir bousculée, cela me fait un brouillon de moins 😅.

  2. Pas encore succombé à l’appel du numérique mais pour les vacances je me dis que ce serait pas mal, j’ai toujours plus de livres que de vêtements du coup, le papier ça pèse!
    Moi aussi j’ai du revoir mon rêve de pièce dédiée à la lecture…Un jour peut-être!
    Bises Cécilia.
    Belle semaine

    1. On l’aura un jour notre bibliothèque, on l’aura (référence publicitaire bonjour 😅)
      Je t’avoue avoir bcp de mal avec le poids des bouquins, je trouve que le reader tellement plus confortable !
      Des bises Marie 😘

  3. Je n’ai pas de liseuse et je n’ai pas envie d’en avoir car je déteste lire sur un ordinateur ou une tablette. Je suis déjà obligée de le faire en journée pour le travail alors pour la lecture-plaisir, je préfère faire la mamie avec mes lunettes et mon bouquin. 😉

    1. Je comprends ta réfraction car cela reste un écran même s’il n’a, à mon sens, rien à voir avec les smartphones ou tablettes.
      En tout cas, tu dois faire le bonheur des librairies et c’est important !

  4. Team liseuse mais comme toi il m’arrive d’hésiter devant le prix d’un livre électronique que je ne suis pas sûre d’apprécier.
    Et je garde le plaisir du livre papier en empruntant aux amis, en famille ou à la bibliothèque.

    1. Je trouve le prix des livres numériques franchement abusé quand on connaît le coût de prod (insignifiant). Je préférerais payer une location à l’année et avoir accès à des centaines d’ouvrages gratuitement.

  5. ah tu vois, j’hésitais, et tu me fais rebasculer dans le clan du livre papier. Je trouve en effet les ebooks très chers par rapport à un livre papier. Ayant la chance d’habiter en face du trottoir de la médiathèque, je me sers allègrement dans les rayonnages… Mais j’aime avoir un bouquin dans mon sac, une pile sur ma table de luit, des bibliothèques remplies… Je reste très old-school je crois.

    1. Alors que moi, c’est uniquement le prix et le poids des books papier qui me fait hésiter. Je trouve la liseuse tellement confortable !

  6. Je n’avais pas pensé à l’aspect coût, mais c’est vrai qu’on se prête moins de bouquins entre copains / copines quand on a une liseuse. Ceci ici on se partage à 3 mon compte et ma bibliothèque Kindle, mon chéri et ma fille ont chacun leur appareil, ça amortit un peu et c’est surtout super pratique !

    1. Céline, merci pour ton commentaire car tu viens peut-être de me donner LA solution : prendre un abonnement Kindle ! Reste à voir si ma Kobo est compatible. Merci Céline 😙

Laisser un commentaire