La famille Craspouille est de sortie

famille craspouille

J'ai un peu hésité à l'idée de vous raconter combien on a changé en devenant parents, puis l'énorme fou rire, celui qui colle des crampes au ventre, a rangé mes craintes au placard. Au diable les jugements hâtifs et tant pis si cela choque certains ; je suis maman et ma vie ne ressemble pas une guimauve toute rose et proprette. Avis toutefois aux nullipares, ce billet peut heurter votre sensibilité. Les autres, je pense qu'au moins l'une mes anecdotes vous rappellera un souvenir plus ou moins éloigné (enfin j'espère !)

La famille Craspouille, c'est nous. Les dégueus de service qui se seraient montrés peu complaisants à l'égard des parents, avant eux-mêmes de le devenir, lèvent la main aujourd'hui et confessent leurs pêchés. Oui c'est au pluriel...

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que nous étions ce WE en Corse. Un petit séjour en famille avant que je n'entame ma reconversion professionnelle. Et là, nous avons vécu de grands moments, parfois de solitude, de honte également mais aussi de sacrés fous rire. Nous, les parents plutôt clean au demeurant sommes devenus les membres (influents) de la famille Craspouille. Voyez ce qui nous est arrivé...

Les étapes pour devenir la famille Craspouille

- J1 : Louloutte demande à faire pipi à l'aéroport d'Orly (elle adore visiter les toilettes publiques) puis se rétracte devant la porte. La blague se répète 1 fois, 2 fois, 3 fois, 10 fois (trop de fois). Rebelote dans l'avion "Maman, j'ai mal au ventre". OK. "Non j'ai pas enviiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie". Arrivés à l'aéroport de Bastia, la petite n'ayant pas été aux toilettes depuis 5h00 du mat, je commence un poil à stresser. Alors qu'elle semble enfin décider à y aller, voilà qu'elle urine au beau milieu des escaliers conduisant aux WC, sous les yeux d'une ribambelle de voyageurs dont je n'ai même pas osé affronter le regard... Je suis atterrée mais j'ignore alors que la famille Craspouille débute tout juste son périple cracra.

- Toujours J1 : Après avoir récupéré valises et papiers de la voiture de location, on est sur le parking extérieur et l'on charge la voiture. Et là, cette petite voix si familière qui crie (bien fort) "Veux faire caca". Je lève les yeux au ciel, pas inspirée pour deux sous de retourner sur les lieux du précédent carnage. Mais c'était sans compter sur la formidable idée de Mister P. de faire faire ses besoins à notre fille en pleine nature. Euh attendez, au bord d'un parking, près d'une route entre deux arbres, ça compte encore pour la nature ? Oui, non ? Trop tard, il s'est chargé du truc tandis que je me planquais piteusement entre deux voitures tout en jetant un œil sur la scène surréaliste. J'avoue qu'un petit fou rire nerveux m'a pris à ce moment là (#BadMum)

- J2 : Bonifacio, sur une place occupée par une poignée de touristes (important de le souligner). Louloutte joue, saute, court, n'obéit pas et tombe. Au moment de la relever alors qu'elle crie à s'époumoner "Mamaaaaaaaaaaaaaaaan", elle se fait pipi dessus, ça descend jusqu'aux orteils tout en éclaboussant au passage mon trench coat. Là j'ai un peu moins ri car dans la famille Craspouille, celle qui est restée avec de la pisse sur elle, c'est moi (#DirtyMum)

- J5 : De retour au parking de l'aéroport de Bastia, Mister P. va s'assurer de la décomposition du présent à la nature laissé par notre fille 4 jours plus tôt. Tout va bien, encore une semaine m'assure-t-il et plus rien n'y paraîtra. Voyez comme on est soucieux de l'environnement dans la famille Craspouille. Rien à voir, enfin pas tout de suite, mais notre fille est malade en voiture (un calvaire pour tous croyez-moi). On est dans le parking sous-terrain et j'entends (toujours) cette petite voix "Maman, veux faire pipi". Bordel mais elle y est déjà allée tout à l'heure. Ah mais c'est vrai qu'elle a bu beaucoup d'eau. Et puis l'expérience lui a servi de leçon, elle demande maintenant. L'envie est pressante, très pressante. Vous devinez la suite... Mister P. s'y est encore collé. Derrière les voitures cette fois-ci. Petite précision tout de même, nous ne laissons pas de papier par terre, seulement le biodégradable et le nettoyable à l'eau. Si vous avez suivi, on en est donc au 4ème exploit de la famille Craspouille. Je me marre bien quand même. Je trouvais le compte plutôt honorable jusqu'à ce que ma fille décide d'ajouter une pièce à l'édifice. Un haut le cœur lui prend en s'approchant de notre voiture (elle angoisse la môme ça se voit), elle recule et vomit en plein milieu du parking. Olé ! Qui dit mieux ?

Situation pas drôle sur le moment mais alors, quel fou rire monumental après ! Même Louloutte se marre de nous voir nous fendre ainsi la poire. On a été au top pendant ces 5 jours, je doute d'égaliser un jour ce record alors autant s'en amuser car c'est aussi ça la vie de parent^^

Et vous, votre sens de l'hygiène a-t-il aussi été modifié en devenant parent ? Avez-vous déjà vécu genre de situation ?

famille craspouille

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Pinterest
Pinterest
Instagram

34 Replies to “La famille Craspouille est de sortie”

  1. Rhooo mais c’est rien tout ça 😛 Bon avec les garçons déjà, les pipis dans la “nature” (en extérieur, quoi), c’est monnaie courante ! Mais ça, ça doit être un truc masculin, d’aimer marquer son territoire … ^^
    Le mien adorait faire pipi à la mer. Tu me diras qu’à la plage, tous les gamins (gamins s’entendant içi par “âgés de 7 à 77 ans”, hein) font pipi dans l’eau !
    Oui … mais non.
    Visualise la scène : “Mamaaaan je veux faire pipi” / “OK, va dans l’eau”. Il s’exécute et pars en courant vers la mer, s’arrête net AU BORD de l’eau, et – sous notre regard ébahi – se défroque, sort son engin et … fait son petit pipi, tranquillou, pépouze; comme à la maison quoi. Techniquement, il fait bien pipi dans l’eau hein; mais debout, entre les dizaines de frileux qui se trempent les doigts de pieds avant d’aller se baigner. Voilà voilà …
    Je ne parle pas des vomi, des bavouzes, des gâteaux écrasés … Je me souviens encore de ma belle mère qui me parlait de je ne sais qui dont la poussette était sale, (“quelle horreur”). Bon je t’avoue que la notre est absolument dégueu. Mais franchement, à part en racheter une neuve tous les 3 mois, je n’ai pas encore trouvé de solution pour la garder impeccable … Et tu sais quoi ? finalement, je m’en fous :-p
    J’ai bien ri en tout cas, c’est quand même toujours drôle ces histoires là 😉

    1. Ahh j’adore le coup du pipi dans l’eau avec l’art et la manière ! Cela me rappelle que ma fille a fait la même chose en Corse mais sans rien me demander avant lol

  2. Mais ça n’est rien ça! Rien que du banal pour les parents de base. Attends un peu non avoir éventuellement un deuxième pour découvrir les joies du vomi dans le porte bébé ou dans le siège auto et tous ses petits recoins non déhoussables…!

    1. Rassure-toi, niveau vomi, je suis parfaitement rodée. Ma fille vomit presque à chaque fois qu’on prend la voiture et comme je finis les 3/4 du temps à l’arrière avec elle, c’est sur moi que le vomi atterrit… Je t’en parle de la fois où j’ai fini en sous-tif en plein hiver ? 😉

  3. Ah bein ça va je m’attendais à pire ! Pipi/caca en pleine “nature” ça va on commence à être rodé ! Le vomi euh… ouais aussi ! D’ailleurs ça me rappelle la fois où en plein milieu d’un resto – à 3h de la maison – Cracotte a vomi (tu sais le geyser là) une première fois sur son père… pendant que ce dernier court au toilette pour tenter de retrouver un minimum de dignité, elle a remis ça, sur moi (arrosant au passage généreusement la table)… quand tu n’as pas de vêtements de rechange un dimanche midi – hip hip hip houra !

    1. LOL Désolée j’ai ri. Franchement, le vomi c’est le pire de tout !

  4. HAHAHAHAHA !!! Ton article m’a bien fait rire !!! 😉

    1. Ravie que cela t’ait fait rire aussi 😉

  5. Moi je suis la maman névrosée qui a un seul mantra: pas de toilettes, pas de pipi XD. Donc je me trimballe le pot dans la voiture, et lorsque c’est fini, j’ai un contenant dans lequel je peux verser le liquide, et un sac prévu pour le solide et hop tout versé aux premiers toilettes venus. Quand on se balade dans la nature je triballe mon matos dans un sac ou dans une poussette. Je suis pas la maman cracra je suis la maman névrosée c’est pas mieux lol.

    Par contre les vomis nature ça on connaît bien !

    Par contre niveau cracra on donne le change depuis l’acquisition de la propreté. A nous le pré-lavage à la main des culottes pleine de caca plutôt liquide, le nettoyage des pipi par terre, sur les mains quand papa ou maman fait tomber le pantalon et que la cascade est déjà en train de couler. Non vraiment être parent ça désensibilise de ce côté la ..

    1. Ah c’est du challenge de rester maître de l’hygiène parfaite !!

  6. Ici les pipis dans la nature sont monnaie courante! J’ai de l’expérience dans ce domaine avec des années de centres aérés maternelles derrières mois ^^
    Mais la dernière en date, c’est Tess qui refuse X fois de faire pipi avant d’aller à une brocante… Arrivées sur une grande route sans intersection, où les brocanteurs nous entourent et nous piègent de chaque côté, hurlement de désespoir, le pipi est plus qu’urgent. Je la prends à bras et cours pour trouver une intersection me permettant un pipi nature… Je la perçois, j’encourage Tess… Mais c’était sans compter sur une douce vague chaude à travers mon pull et mon pantalon… Trop tard… On est rentré à pieds, pleine de pipi toutes les 2… Honte assurée 😉

    1. Ahahah tu m’as bien fait rire car cela m’est déjà arrivé aussi ! Cette douce chaleur qu’est le pipi….^^

  7. Et le vomi sur le clavier du portable, personne n’a testé ? Depuis il fonctionne beaucoup moin bien !

    1. Oh c’est terrible ça ! Tu as dû galérer pour le nettoyer…

  8. Hahahaha ! Pas mal ! Au moins, avec les garçons c’est déjà plus facile. A part la remarque d’une dame de l’école : ‘il faudra tout de même expliquer à votre fils qu’on a des toilettes à l’école, et que ce serait bien qu’il évite de faire pipi sur l’arbre au milieu de la cour…” Oupsssssss….

    1. Excellente la réflexion hihihi !
      Je me rends compte, en effet, qu’avoir un garçon rend les choses plus simples de ce côté là 😉

  9. Alors ton article me donne encore plus honte de nous… mon dernier qui a l âge de la tienne , et qui a donc enlevé ses couches il y a peu a déballé l engin et à fait pipi dans un rayon de magasin, devant les yeux d un responsable de magasin… ben oui on lui a dit tout l été que qd il a envie il va dans un petit coin .. et on n avait pas du préciser «  quand on est dehors ».( on habite à la campagne, ).. mon mari a failli s enterrer sur place de honte…

    Mais le pire du pire , c était il y a plusieurs années quand ma fille de 3 ans, prise d une envie pressante à la plage, ne nous a rien demandé , a enlevé son maillot devant une dame et lui a déposé son GROS paquet devant ses yeux. Le tout en 3 sec sans qu on ait le temps de dire ouf.La dame a failli s étouffer de dégoût. Nous, c était la pire honte de notre vie… promis on n est pas des porcs pourtant!! Maintenant à chaque fois qu on y repense on en pleure de rire.

    1. Alors là, tu m’as fait hurler de rire Marie !^^ Merci 🙂 Et comme disait feu Jacques Martin (ceux qui savent, savent) : les enfants sont formidables !

  10. Coucou Cécilia, ça fait un bail que je n’ai pas lu un de tes articles.. Celui-ci m’intriguait ;). Ha ben écoute. Le dernier né à percé sa couche en plein quick (équivalent macdo). Une des serveuse à remarqué que ça voulait en dessous de sa chaise.. C’était pas de l’eau.. Mdr. Et bien sûr, pas de vêtements de rechange.. Encore heureux, j’avais prévu les couches on a dû mettre des bavoirs en plastique du fast-food en dessous ses fesses. On a bien ris :). J’adore toujours autant tes articles..

    1. Merci Laëtitia pour ton commentaire 🙂 Non mais quelle histoire et en plein restaurant !^^

  11. Mes parents nous amenaient très souvent en sortie pique-nique. Les pipis dans la nature, moi j’adore ! Pas devant tout le monde évidemment.
    Mes filles ont d’ailleurs souvent fait pipi a côté de la voiture entre les portières ouvertes 😉
    Par contre, ma 2e fille a un jour eu une envie pressante dans une zone commerciale. Elle a donc fait caca sur un talus au bord d’un parking en bordure d’une route et là, j’ai prié très fort afin qu’elle fasse son affaire rapidement. Bonjour la honte !

    1. Dans ces cas là, tu pries aussi pour qu’aucune voiture ne passe ^^

  12. C’est monnaie courante chez nous! Pour caca c’est vraiment si il y a urgence. Et tant que faire ce peut, je fais comme les gens qui ont des chiens, je ramasse dans un petit sac et direction poubelle! Il faut un minimum d’organisation. Mais quand on s’est fait avoir plusieurs fois, on pare à toute éventualité.
    Le grand kiff de mon fils en vacances c’est de faire pipi dans le jardin. La liberté qu’il dit! Et pas dans un petit coin, non, au milieu, devant la rue. Un truc de mec!
    Belle journée Cécilia

    1. Comme tu dis, c’est un vrai truc de mec ! 🙂 Des bises Marie et bonne soirée à toi

  13. Nous sommes nous aussi des spécialistes des petites et grosses commissions dans la nature ! Le seul problème c’est que la Biscotte n’est pas très au clair sur ses envies. Nous avons donc plusieurs fois eu “Papa j’ai envie de faire pipi” sur la route, Mister M. s’arrête, souleve la Biscotte et s’attend à un gros pipi… erreur, il a failli à plusieurs reprises se prendre une bouse sur les baskets 😂. Et commentaire de la Biscotte “je crois j’avais envie de faire caca aussi… ” Pas possible !
    Bébé nous avons aussi vécu le caca atomique en balade. En bon parents nous lui changeons immédiatement sa couche… avant de nous apercevoir que nous avions oublié les couches de rechange. Nous avons donc fini la balade au pas de course et la Biscotte avait les fesses emmitouflées dans un bavoir garni de sopalin ! Heureusement elle a été sympa et nous n’avons pas eu d’accident !

    1. LOL J’ai adoré ton commentaire ! Ta Biscotte est au top 😉

  14. Ces moments où tu rêverais d’avoir un garçon…combien de fois mes filles m’ont pissé dessus en étant accroupie entre deux arbres ou deux portières de voiture! Amis de la poésie, bonjour! 😀

    1. LOL Avoir un ou des garçon.s semble faciliter la tâche 😉

  15. Haha! Merci pour ton article, grâce à toi maintenant je me sent moins seule ! Je te rassure, je pense que ce que tu décris est absolument comment à toutes les familles de la terre… Comme quoi nous sommes tous des Craspouilles en puissance;-)

    1. J’adore quand on se serre les coudes 😉. Vive la parentalité qui nous ramène à nos besoins primaires^^

  16. Je crois qu’on a tous connu ça…Mon fils fait facilement pipi n’importe où et se mettre à poil devant les autres ne le gêne absolument pas. Ma fille est une crados, elle s’est déjà nourri des crottes du chien…peut rester avec sa couche sale sans que ça l’ennuie et embaumé ainsi les endroits qu’elle parcourt..Avec les enfants on n’oublie un peu cette notion d’être bien propre sur soi, et en vacances encore plus je pense !

    1. Mais ta fille est extraordinaire, je suis fan !! 😂

Laisser un commentaire