Je le fais, je le fais pas ?

je-le-fais-je-le-fais-pas

Je le fais, je le fais pas ? Voilà la question qui me trotte dans la tête depuis quelques semaines. Alors même que l'idée ne m'avait pas effleuré l'esprit, elle m'a gentiment été soufflée par des amies. Enfin, je dirais plutôt que cela sonnait comme une évidence pour elles. Naturellement que j'allais fêter mes 40 ans. Et en grandes pompes s'il-te-plaît. Parce que parait-il, on ne peut entrer dans sa 4ème décennie autrement. Mouais. Tu l'auras compris, cet argument m'a moyennement convaincue.

Et puis, il y a eu ce dîner avec les copains de promo, lesquels ont plussoyé l'avis de mes amies. Aïe décidément. Je t'avoue que là, je me suis sentie un peu esseulée et "différente" aussi. Pourquoi donc ne suis-je pas emballée par l'idée de fêter mon anniversaire ?

 

Juste une mise au point

Contrairement à ce que tu pourrais penser, ce ne sont pas les chiffres 4-0 alignés qui me rebutent, même si je reconnais, les trouver assez moches. Minute confession : je n'aime pas les chiffres pairs et voue une adoration pour le 7 et le 1. Donc là, présentement, t'es d'accord avec moi, c'est mal barré pour le prochain birthday.

Je suis née un 17 décembre, soit (attention scoop) : une semaine avant Noël. La semaine où clairement, toi, moi, nous et le monde entier (soyons larges) naviguons entre deux états : l'excitation et la fatigue. Rappelle-toi la petite poussée d'adrénaline quand, à une semaine du réveillon, tu n'as pas débuté la moindre emplette parce-que-tu-es-laaarrrrrge, que le choix du menu commence à te tarauder (dinde ou pintade, bûche glacée ou pâtissière) et que le plan de table te déclenche une éruption cutanée. Souviens-toi de ton corps présentant des signes de faiblesse après divers combats menés (gastro, rhume, carence en vitamine D...) et l'excitation l'énergie à revendre de tes mômes ?

Alors, tu vois bien qu'à 7 jours de Noël, y'a mieux à faire que d'arroser mon birthday...

 

Et puis, ce n'est pas si simple à organiser

Avec un décor aussi superbement planté, les arguments en faveur du "Je-fais-rien-pour-mon-anniversaire" sont assez limpides et compréhensibles de tous. Mais j'ajouterais les éléments suivants :

- Le coût : Vivre en (petit) appartement implique nécessairement une délocalisation de la fête. Traduction : location d'une salle.

- L'organisation : Enfourner 5 quiches, préparer 3 salades, 95 toasts et 4 gâteaux le jour J n'étant pas à ma portée, je ferais appel à un traiteur. Solution la plus simple selon moi pour profiter pleinement de sa soirée sans être sur les rotules dès 21h00. Traduction : m'y atteler dès maintenant.

- L'ambiance : At home, on fait péter les watts, enfin pas trop chez moi quand même hein (rire mauvais). Autrement dit, et partant du premier élément fourni ci-dessus, cela implique la location de matériel, voire carrément l'allocation des services d'un DJ. Traduction : on allonge la facture.

 

Pourquoi une petite voix me dit d'y réfléchir à deux fois

"Fais-le sinon, tu le regretteras", "C'est une super occasion de faire la fête", voilà les arguments en faveur du Oui. J'avoue que présenté ainsi, ce sont des phrases qui pourraient me donner l'envie d'avoir envie (poke Johnny^^). Mais est-ce suffisant ? Comment se conditionner pour orchestrer un birthday d'ampleur lorsqu'on n'a jamais vraiment fêté les précédents ? Et si c'était nul ? Et si pire, personne ne venait ? Probablement trouves-tu étrange ce type de questionnement alors que niveau organisation, je suis passée pro à mes 12 ans (on m'appelle Miss Excel). N'empêche que cela me grattouille un peu les méninges.

Alors voilà, je le fais, je le fais pas ? Je ne sais pas. En revanche, je serais curieuse de connaître ton avis sur la question. Fêtes-tu le tien chaque année (autre qu'en rangs resserrés), uniquement pour marquer les décennies ou pas du tout ? Vas-y, raconte-moi, je suis toute ouïe.

 

je-le-fais-je-le-fais-pas

 

Tu as aimé cet article ? Partage-le !

28 Replies to “Je le fais, je le fais pas ?”

  1. Je DÉTESTE fêté mon anniversaire. Et j’adore m’occuper de celui et désormais ceux de mes loulous.
    Outre l’organisation, c’est le fait d’avoir toute la lumière sur moi qui me met franchement mal à l’aise. Mes proches ont bien essayé de m’organiser un anniversaire surprise mais j’avais tout deviné bien avant.
    Bref, c’est souvent chaotique.
    En revanche rien ne t’empêche de fêter tes 40 ans un peu plus tard dans la saison. Ti auras 40 ans et quelques mois ok mais une météo sans doute plus clémente et un emploi du temps plus léger qu’à l’approche des fêtes de fin d’année 😉

    1. Voilà, ces conneries d’anniversaire me font faire des fautes d’orthographe 🤣 je déteste FÊTER évidemment.
      TU auras 40 ans.
      Fautes corrigées 😅

      1. Fautes avouées, fautes pardonnées^^

    2. Tu peux feter tes 40 ans et demi, la saison sera plus clémente. Et ça sera original 😉

      1. Pour le coup, ça le serait vraiment car je serais dans ma 41ème année !

    3. Je me souviens maintenant que tu avais évoqué ce point. Tu as raison sur le fait de décaler la date à l’année prochaine même si au final, je me retrouverais dans ma 41ème année 😉

  2. Je n’ai pas fêté mes 40 ans, je l’avais envisagé un temps mais la complexité de l’organisation (un en France avec les amis de France et un en Allemagne avec les amis d’Allemagne) et les soucis que nous avions à ce moment m’ont fait y renoncer… sans que je le regrette le moins du monde.

    1. Cela aurait été compliqué en effet et puisque tu n’as aucun regret, pourquoi s’en faire ? 😉

  3. Je comprends que tu hésites. Il y a des pour et des contre, comme toujours. Moi, je n’aime pas fêter mes anniversaires en “grande pompe” mais il parait “qu’il faut le faire”.
    Et puis, il faut dire que j’ai trente ans d’écart pile avec mes parents… Donc, pour les grandes dates, on fait souvent une grande fête de famille + amis pour fêter nos anniversaires respectifs.
    Peut être que ça peut etre une alternative pour toi aussi ? 🙂

    1. Ton cas est intéressant mais cela me semble compliqué à mettre en place car ma mère a déjà fêté une dizaine de fois ses 70 ans cette année LOL

  4. J’adore faire la fête alors je dirais “fonce”. Mais moi, j’ai de la chance, parce que j’ai mes 3 meilleurs amies et qu’on a toujours fêté nos anniversaires ensemble! Autant te dire qu’on y pense déjà pour nos 40 en 2020!
    Par contre pour nos 30 ans on avait fait quelque chose de très simple, entre nous. Et c’était très sympa aussi.
    Le tout est de TE FAIRE PLAISIR et non de répondre à une idée générale comme quoi ça se fait, ça se fête!
    Bises Cécilia

    1. Génial ces anniversaires communs ! L’idée est tellement séduisante je trouve^. Vivement 2020 te concernant 😉
      Des bises à toi aussi Marie

  5. Je suis comme toi, de décembre, et pas très axée grosses teufs d’anniversaire, qui sont coûteuses, et génèrent, à mon sens, beaucoup de stress. Il y a plein de monde, tu ne vois vraiment personne, c’est un peu frustrant.
    Si j’ai un conseil, ce serait le suivant : le budget que tu aurais mis dans une fête, garde-le pour mettre votre fille dans une voiture, la poser chez tes parents, et vous réserver deux nuits dans un hôtel un peu luxueux, histoire de faire un break dépaysant et ressourçant en couple. C’est ce que l’on fait désormais avec mon mari, et ça nous fait un bien fou !

    1. Vendu ! Mais je prends l’option Seychelles pour ne pas attraper une pneumonie sur la plage en décembre 😉

  6. Clairement j’ai pas mal de temps avant mes 40 ans 😉 et je n’ai pas fêté mes 30 ans car ma deuxième puce était prête à sortir de mon bidou !
    Je ne fêterai sûrement pas mes 40 ans mais j’organiserai une jolie fête pour les 40 ans de mon chéri dans 4 ans car lui ça lui fera plaisir !

    1. Le sens du sacrifice et de la dévotion ! Du coup, tu pourras fêter un bel anniversaire sans être au centre de l’attention 😉

  7. Je n’aime pas fêter mon anniversaire… enfin en mode bamboula-fiesta j’entends… J’aime pourtant faire la fête mais pas tellement être au centre des attentions… Je ne t’aide pas trop n’est-ce pas ?

    1. Tu n’es pas la seule dans ce cas-là j’ai l’impression. Et si tu avais mis le doigt sur LA vraie raison ? Je te laisse creuser 😉

  8. Je l’ai fait pour mes 30 ans (en plus d’un voyage avec ma meilleure cop). Je ne l’avais jamais fait avant. Je ne suis pas fan de tout ce que ça engendre (stress, coût, même quand on le fait chez soi, préparatifs, rangement, ménage…). Mais je n’ai pas regretté. J’en ai encore des souvenirs très vifs et j’ai eu la sensation de profiter des proches présents. Et rassure-toi: les gens qui t’aiment viennent. Je n’ai eu aucun faux plan. Par contre préviens longtemps avant! Pour mes 40, je pense faire en commun avec mon mari dans une salle (on a 10 mois d’écart), ou un truc un peu délirant type escape game puis resto…bref la fête en salle n’est pas la seule option, tu peux l’organiser comme un EVJF (classe)!

    1. Effectivement, d’autres alternatives s’offrent à moi, enfin si je me motive à fêter mon anniversaire. Merci de la suggestion !

  9. Je suis un peu comme toi, en général je ne fais pas grand-chose pour mon anniversaire… pourtant je m’imagine bien faire une fête un peu plus importante pour mes 40 ans qui seront dans 1 an et et demi! Déjà parce que je trouve effectivement le chiffre symbolique ; mais aussi parce que mon mari aura le même âge on fera donc quelque chose en commun, d’autant plus qu’il s’agira en même temps de nos 10 ans de mariage. Tout cumulé ça me semble être une bonne occasion!

    1. Dans ton cas, je trouve le timing absolument parfait ! Ce sera l’occasion de réunir tous vos proches, une grosse fête en perspective 🙂

  10. Je me reconnais beaucoup dans ton débat intérieur. Pour tout te dire, mon mari souhaitait me faire une fête surprise pour mes 40 ans… Fort heureusement, ma mère a réussi à l’en dissuader : je déteste ce genre de surprise.
    Comme toi je suis de décembre (j’ai tapé dans le mille : suis née le 25). Comme beaucoup des enfants de fin décembre, je n’ai pas l’habitude de marquer le coup pour mon anniversaire. Ma BFF était enceinte jusqu’aux yeux quand j’ai eu 30 ans, on ne contrarie pas une femme enceinter : j’ai fêté mes 30 ans simplement avec une dizaine d’ami.
    Pour les 40, j’ai dit à mon homme que pourquoi pas fêter mes 40 ans et demi, mais que je ne m’en occuperai pas : cela a suffit puisque deux ans 3/4 plus tard j’ai toujours pas eu ma fête d’anniv 😉
    Résistes, fais comme tu le sens, y’a pas d’obligation non ?

    1. Bravo pour le 25/12, tu m’as battue ! Ahah bien joué pour la délégation d’organisation, je suis sûre que ça marcherait aussi ici^^

  11. Mon mari est né mi Janvier et comme toi, il ne voulait pas le faire après les fêtes de fin d’années où on est gavés comme des oies. Du coup, on l’a fait au printemps, plus cool et il faisait beau.

    1. C’est tellement plus agréable lorsqu’il fait beau et hors période charnière !

  12. Personnellement, je ne suis fêtes DU TOUT. a mon mariage, on étaient moins de 10 personnes c’est pour dire. Donc je suis très très loin d’être objective.

    Tout dépend aussi de ce que tu sens que tu veux faire avec cet argent. Est-ce que ne pas avoir eu ta fête va te faire un pincement au cœur lorsque tu verras tes amis avoir la leur ? Ou alors est-ce que tu te diras crotte alors j’aurais pu me payer une bonne journée spa lorsque tu vas sortir le chéquier pour cette fête d’anniversaire ?

    1. Je pense que j’aurais plus un pincement au cœur de voir la fête des autres…

Laisser un commentaire