J’ai décidé d’arrêter de vendre sur Vinted

arrête-vendre-vinted

J'ai découvert Vinted il y a quelques mois de cela par une copine à qui je confiais mon désespoir de ne plus réussir à vendre sur Leboncoin. Alors que j'avais par le passé, effectué nombre de transactions sur ce site phare, je constatais avec amertume que l'attractivité avait diminué. Pire, que les acheteurs s'étaient volatilisés. Du moins, pour ce qui est de l'achat de vêtements. Concernant le mobilier et divers objets, il me semble que l'engouement est encore présent.

Désireuse de me séparer du matériel de puériculture et des vêtements de bébé de ma Louloutte, j'ai foncé tête baissée sur Vinted, et j'ai  effectivement réalisé en quelques jours plus de ventes qu'en six mois sur Leboncoin. Je vous raconte pas la danse de la joie, j'étais trop contente. Sauf que l'engouement est retombé comme un soufflé. Ma montagne de vêtements ne s'est délestée que de quelques pièces, à contrario du petit matériel de puériculture, qui lui s'est envolé. Il  me restait donc encore beaucoup, beaucoup de vêtements sur les bras.

Si j'ai tout d'abord tenu à revendre les vêtements de bébé de ma fille, c'est qu'il s'agissait là de nombreux cadeaux de naissance qu'elle a portés et dont je souhaitais garder une trace. En les vendant, j'espérais ainsi récupérer un petit pécule que j'aurais placé sur son compte d'épargne (ce que j'ai fait par ailleurs). Cela peut paraître bête mais je l'ai vu comme le fil conducteur de la générosité de nos proches lorsque notre fille est née. Un moyen de ne pas oublier, et pour lui expliquer plus tard, que l'argent dont elle dispose sur son compte d'épargne trouve son origine aux présents qui lui ont été faits.

arrête-vendre-vinted

Vendre ses vêtements sur Vinted

Vendre sur Vinted, c'est trier les vêtements, prendre des photos (au moins 2 par article), les ranger à nouveau, puis publier les annonces sur le site. Si la transaction a lieu, il faut imprimer le bon de livraison, empaqueter le vêtement soigneusement puis aller le déposer dans un Mondial Relay. Tout ça bien souvent pour un prix dérisoire. Je me suis déjà vue accomplir toutes ces tâches pour 1.50€ de gain... Sachez que pour espérer vendre, il faut en effet diviser au minimum par 7 le prix d'achat...

arrête-vendre-vinted

Les vêtements se vendent mal sur Vinted ou Leboncoin

En dépit de mes efforts, je constate donc que les vêtements se vendent mal sur Vinted ou Leboncoin et j'en comprends les raisons.

- La mode change trop très souvent. Seuls les basiques partent assez facilement. Essayer de revendre son magnifique top col roulé sans manches des années 2000, c'est comme tenter de refourguer sa cafetière à filtre à un amateur de capsules Nespresso. Peine perdue

arrête-vendre-vinted

- Les marques font les yeux doux aux acheteurs en pratiquant des prix dingues. Il n'y a qu'à regarder les enseignes Primark, Kiabi et C&A

- Les soldes sont toute l'année. Enfin, pas sous cette appellation mais entre les promos, les rabais et les réductions exceptionnelles, on n'a plus l'impression d'acheter au prix initial

Pourquoi je cesse mes ventes sur Vinted

Je trie et donne régulièrement mes propres vêtements. Ils partent au Portugal, dans la famille d'une personne que je connais, dont les moyens financiers sont limités. Pour ce qui est des vêtements de Louloutte que je ne suis pas parvenue à vendre, il y a un couac car je n'ai personne à qui les donner. Aucun bébé fille ne pointe le bout de son nez dans mon entourage et je ne dispose pas de la place nécessaire pour conserver éternellement ces caisses de vêtements dont le stock s'amplifie au fil des saisons.

Comme je l'ai dit plus haut et au terme de six mois d'utilisation de Vinted, j'en tire un bilan assez mitigé. Beaucoup de temps passé pour finalement, peu de résultats. Mon stock de vêtements a certes un peu diminué mais c'est sans compter sur toute la collection "estivale" que je n'avais pas mis en ligne... La fin de l'hiver si brutale m'a rappelé aux bons souvenirs de ma cave, devenue lieu de stockage.

J'avoue que je ne me suis pas sentie le courage de recommencer encore une fois. Essentiellement par manque de temps. Mais aussi parce que c'est trop d'énergie gaspillée, trop de temps perdu et pas assez de retour sur investissement.

J'ai ainsi décidé de ne plus vendre sur Vinted.  J'ai également renoncé à une hypothétique brocante car c'est une formule qui ne me convient pas (les négociations pour gratter 50 centimes m'agacent au plus haut point). A la place, j'ai préféré déposer tous ces vêtements au Secours Catholique où je sais qu'il en sera fait bon usage.

arrête-vendre-vinted

Avoir conscience de sa chance

En faisant ce choix, je mesure la chance que j'ai de pouvoir habiller ma fille sans avoir à (trop) regarder à la dépense alors que cela est difficile pour tant d'autres. Ces autres souvent invisibles à mes yeux. Je ne vis pas dans les beaux quartiers de Paris mais je ne suis pas à plaindre non plus. Je ne côtoie pas la pauvreté, enfin je crois. Je croise rarement des personnes me demandant de l'aide. Alors que ces vêtements aillent à des orphelins, des familles nécessiteuses ou des migrants, cela apaise ma conscience de pas-trop-mal-lotie. Imaginer des petites filles portant les vêtements de ma Louloutte me fait plaisir. Car s'il y a bien une chose à laquelle je tiens, c'est qu'ils aient une seconde vie.

Ce faisant, j'ai réalisé mon grand ménage de Printemps et vous savez quoi, j'en suis bien heureuse. En me délestant de ces vêtements, je me suis également débarrassée d'un poids sur les épaules. Ciao la charge mentale !

Et vous, que faites-vous des vêtements de vos enfants ?

arrête-vendre-vinted

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Pinterest
Pinterest
Instagram

62 Replies to “J’ai décidé d’arrêter de vendre sur Vinted”

  1. Ben franchement, je crois que c’est aussi la meilleure chose à faire! Moi aussi ça me fait peur ce temps qu’il faut pour trier, étiquettes, ranger…
    Ce weekend, en se baladant sur une brocante,, on’est dit qu’un jour, on fera un vide-maison, c’est une bonne option aussi, car ça évite le transport, l’emballage, etc…à faire le jour de la brocante de ta ville pour profiter des acheteurs potentiels qui se seront déplacés 😉

    1. Si tu as le courage de faire une brocante, c’est en effet un excellent moyen de faire un grand ménage de printemps !

  2. Tip top comme billet !
    J’ai la même façon de penser que toi. Mais le Barbu, qui aime se débarrasser d’un tas de choses, ne se fait pas à l’idée de vendre ou donner les vêtements de Martin.
    Pour moi, il s’agit seulement d’un manque de temps. Mais dès que je trouve un créneau, il y va y avoir du tri dans l’air dans mes vêtements et ceux de Martin. Une bonne partie ira aussi au Secours Catholique je pense 😉

    1. Merci c’est gentil 🙂
      C’est fou le nombre de vêtements qu’on peut cumuler en particulier la première année. J’en avais des caisses remplies à ras bord ! Et qu’est-ce que c’est chronophage à trier

  3. Jusqu’ici je les ai gardés, parce que ma 2ème a pu les réutiliser, mais je cherche justement maintenant à m’en débarrasser (aucun 3eme de prévu pour le moment et si 3ème il y avait, je racheterais des vêtements pour la plupart). Je pensais justement me tourner vers vinted pour les plus belles “pièces” de marque, mais je n’habille pas mes filles chez bonton ou autres marques hyper cheres donc je vais revendre des clopinettes…pourquoi pas par lots? Je vais regarder. Et sinon, je donnerai! (mais certains vêtements ont déjà fait mes 2 filles plus celles des copines donc bon… il y aura sans doute aussi à jeter!). Merci pour ce retour d’expérience en tout cas!

    1. Essaie avec quelques lots et tu verras si ça part 😉

  4. Ah vinted, j’ai commencé il y a peu, je vends un peu mais pas autant que ce que j’espérais, avec l’argent récolté je rachète des vêtements pour les enfants. Je prête les vêtements de ma fille quand ils sont trop petits et les récupère ensuite pour les vendre. Le relais, j’y donne mes propres vêtements et ceux du grand barbu, je ne veux pas y mettre les vêtements de mes enfants car avec ma mère nous avons eu une mauvaise expérience une fois, elle avait mis nos vêtements à la croix rouge et avait eu la désagréable surprise de les voir en vente sur une brocante, la dame qui y était bénévole s’était servie avant pour les vendre….donc pour les enfants je préfère essayer de les vendre avant, de leur racheter ce dont j’ai besoin et ce qui ne part pas j’en ferais don à des connaissances je pense.

    1. Noooon alors là, je suis scotchée. Quelle honte !

  5. Ma sage-femme récupérait plein d’affaires (matériel, vêtements) qu’elle donnait ensuite aux restos du Coeur, ils ont des points bébés pour les mamans en difficulté. Donner est en effet la meilleure solution. Je n’ai presque rien acheté pour mes garçons, des copines ont eu des garçons aussi juste avant moi, d’autres juste après, les vêtements en sont à leur 4e ou 5e bébé ! Je ne vois pas l’intérêt d’investir dans des vêtements qu’il faut renouveler tous les 6 mois.

    1. Quand on peut donner ou prêter les vêtements, je trouve ça super. Ma fille a d’ailleurs récupéré pas mal de vêtements des filles de nos amis. Mais là, depuis plusieurs mois, je n’ai dans mon entourage QUE des naissances de petits garçons ; incroyable !

  6. Je suis complétement en phase avec ta réflexion ! Pourtant je suis tentée par Vinted, mais j’ai effectivement peur d’y passer un temps fou pour peu de retour.
    A une époque je revendais mes vêtements sur vestiaire de copines (qui a changé de nom depuis mais je ne le retrouve plus). Comme j’avais quelques jolies marques, c’était parfois “rentable”, mais quel boulot !
    J’ai déjà fait un gros tri des vêtements des enfants, une bonne partie est restée bien rangée dans une boite – impossible pour moi de m’en séparer, trop d’affect liés à certains d’entre eux -, une bonne partie a été donnée et il me reste une boite “à vendre”… je testerai sans doute mais comme toi je pense que je n’insisterai pas si j’y passe trop de temps …
    En tout cas j’aime le principe de seconde vie, je trouve justement que l’on est tellement poussé à sur-consommer que cela m’énerve de “rentrer dans le jeu”. Et quand je vois la qualité minable des fringues actuelles, ça m’énerve encore plus ! J’ai récupéré des vêtements qui étaient à mes neveux (qui ont donc plus de 15 ans); et qui sont encore impecable même après être passé par 4 enfants (!), quand certains que j’ai acheté récemment n’ont même pas résisté à 1 seul …

    1. C’est vrai qu’on peut avoir de grosses surprises avec les vêtements. J’ai vu certains de “petites marques” tenir super bien dans le temps, et de grosses marques bien coûteuses me décevoir très vite.
      Je sais que certaines personnes n’aiment pas s’habiller avec les vêtements des autres mais je n’ai aucun problème avec ça, bien au contraire. Ma fille a porté des vêtements ayant appartenu aux enfants d’amis et j’ai trouvé ça très sympa (et évidemment moins onéreux).
      Tu peux toujours essayer avec Vinted mais ne t’attend pas à récupérer un joli pécule 😉

  7. Pour les belles pièces je continue à utiliser le bon coin. Pour les vêtements d’enfants j’avoue que je les vends soit en brocante l’été (ça se fait plus rare car désormais ils durent rarement plus d’une saison!), soit je les donne. Car en effet il y a plein d’enfants et de familles dans le besoin. Et que pour grappiller quelques dizaines d’euros, je ne vois pas l’intérêt de dépenser autant de temps et d’énergie. Je fais la même chose pour mes vêtements.

    1. Je te rejoins, Marie, sur le temps et l’énergie déployés pour gagner 3 francs 6 sous. Cela ne vaut pas le coup à mon sens, sauf si tu t’ennuies 😉

  8. En me baladant sur les site d’habits enfants, j’ai vu mon compte en banque faire la tête à vue d’œil. Et j’ai pensé à Vinted, et la j’ai halluciné des prix pratiqués. en effet il y a des supers affaires à faire, mais quand je vois un pull a 2€ Catimini … Je trouve ça complétement dingue.
    Alors oui ça vide les armoires mais je ne trouve pas le prix juste par rapport au travail que mettre le fameux pull en ligne. Il a fallu trier les vétements, les passer en revue pour être sur de l’état, les prendre en photo, mettre l’annonce en place, répondre au multiples questions … Tout ça pour 2€ … Ca me laisse perplexe …

    1. J’ai ressenti exactement la même chose avec des tenues de marques comme Jacadi… Le gain est risible eut égard de tous les efforts fournis pour l’obtenir.

  9. Je comprends totalement ce choix, sur Vinted je ne mets d’ailleurs que des vêtements de marques un peu chères (Sézane, Claudie Pierlot etc…) qui se vendent à peu près à moitié prix… Je donne le reste, de type les vêtements H&M ou Zara pour lesquels je n’ai pas envie de perdre mon temps. J’avoue que c’est toujours ça de pris. Les vêtements d’enfants se vendent bien mieux sur Instagram, j’ai l’impression que les mamans connaissent un peu mieux la valeur des choses. Le seul hic c’est que les ventes par instagram restent fastidieuses (quand il faut relancer pour les paiements et envoyer 20 enveloppes, au secours !) et les envois en lettre suivi par la poste ne sont pas protégés en cas de perte (j’ai déjà eu des soucis de vol par la poste avec des enveloppes qui ont été ouvertes en chemin…).

    1. Merci Anne pour ton retour d’expérience sur les ventes via Instagram, qui me confirme que c’est encore plus galère que sur Vinted lol Car rendons à César ce qui lui revient, Vinted a au moins le mérite de faciliter les transactions entre acheteurs et vendeurs. Je n’ai eu pour ma part aucune mauvaise surprise en terme de paiement (c’est toujours ça de pris comme on dit)

  10. Pour l’instant, je garde tous les vêtements pour bébé 2. On verra si ça me ressert ou non en fonction du sexe du futur bébé. Dans tous les cas, il y a 3 bébés qui arrivent dans ma famille d’ici la fin de l’année et des copines qui vont s’y mettre donc on aura l’occasion de prêter.
    Une fois ce petit tour dans l’entourage fini pour les vêtements de Tess, je vais faire du Vinted. Je dois t’avouer que j’adore faire ces petites photos, me replonger dans les souvenirs, emballer avec attention et imaginer un autre enfant dedans 🙂 Ce qui ne part pas ira en vide grenier ou chez une dame qui rachète les vêtements pour les revendre d’occasion. Et pour le reste, ça partira au relai ou secours catholique… Mais tout ça, ce n’est pas encore pour tout de suite, nous sommes encore condamnés à stocker quelques temps 😉

    1. Je vois que tu as déjà bien planifié le devenir des vêtements de Tess 😉 Je te souhaite de savoir rapidement s’ils auront vocation à habiller la petite sœur ou les petites filles de la famille 🙂

  11. J’ai commencé le tri car j’avais gardé les vêtements de 0 à 4 ans pour les 2 sexes ! Alors maintenant je donne, je donne et je donne! Je vide ma cave et je suis contente. Soit à des copains, des connaissances soit à des associations. On m’avait donné énormément de vêtements alors je trouve ça normal d’en faire bénéficier d’autres enfants. Et même s’ils ont déjà fait au moins 4 bébés, certains tiennent super bien. Alors autant que ça serve !!

    1. Comme je te rejoins sur ces réutilisations de vêtements !

  12. J’ai fait partie d’une “chaine” familiale et amicale : reçu, transmis. … Mes enfants n’étaient pas les pus grands, ni les plus petits ! Alors 2ème, 3ème vie, voire plus en fonction de l’état….Je me souviens d’un pull de mon fils brodé à son initiale : “F”, qui a été transformé en “P” pour mon cousin, puis en “R” pour mon neveu. Mes enfants ont grandi et pratiquent eux aussi l’échange familial et amical. Aujourd’hui, je donne nos v^etements à Emmaus;

    1. J’adore l’idée de lettre brodée puis transformée à deux reprises, c’est génial !

  13. Je donne dans les containers Le Relais (qui est la société la plus clean du marché du recyclage de fringues) et dans une ressourcerie.

    1. Il fut un temps où je déposais également mes vêtements dans des containers et puis après, j’ai trouvé à qui donner 🙂

  14. Ils montrent tellement de pub pour Vinted qu’on pourrait presque se laisser tenter mais ton article m’a complètement refroidie (déjà que j’étais pas spécialement emballée lol)
    On a fait une brocante une fois, pour le temps investi et le gain gagné, on a décidé de ne plus en refaire…
    J’ai revendu ou donné quelques cartons à des copines mais j’avais encore tout un stock alors sur un coup de tête j’ai tout déposé chez Emmaus. Et pour les prochains cartons j’en ferai autant !
    Ma voisine en revanche est super douée pour revendre les habits de ses enfants en passant par des groupes de vente sur FB.

    1. Je pense que quelle que soit la façon dont on essaie de vendre les vêtements, ça reste toujours chronophage et peu rentable…

  15. Eh bien moi je vais en garder une partie, les plus belles pièces, celles avec lesquelles j’ai le plus de souvenirs en espérant pouvoir les donner, un jour, à mes petits enfants. Il faut dire que j’ai la chance d’avoir de la place pour stocker. J’ai moi même récupérer il y a peu de temps un énorme tas de fringues des années 80 et ça n’a pas presque pas vieilli!! Il faut dire que les vêtements pour enfants sont souvent de mignons basics et que, finalement, la mode est souvent cyclique.

    Pour le reste, je vends tout en brocante à 1€ pièce. Pas de quartier et je brade à mort pour me débarrasser et faire des heureux à 3 sous.

    1. Tu es assurément plus sentimentale que moi 😉 Je reconnais n’avoir que peu d’affect pour les objets et les vêtements. Quelques uns sortent parfois leur épingle du jeu mais c’est très rare…

  16. C’est vraiment un très bel article ! J’avais entendu parler de Vinted et vu le prix d’achat de mes vêtements orchestra je n’ose même imaginer la somme dérisoire que je pourrais en tirer …

    Dans une autre vie professionnelle j’ai travaillé en lien avec un foyer qui abrite des femmes victimes de violences. C’est à eux que je donne les vêtements et le matériel de puériculture. J’ai d’ailleurs piqué une crise quand ma mère a vidé les placards en jetant des petits pots encore bon mais plus adapté à mes enfants !

    1. C’est amusant que tu me parles de plats pour enfants car en ouvrant le placard ce matin, je me suis justement fait la réflexion qu’il faudrait donner ceux que ma Louloutte ne mange plus ! Parce qu’évidemment, il est hors de question de les jeter.
      Merci pour ton partage d’expérience, je n’avais encore jamais songé aux foyers pour femmes en difficulté ; c’est une excellente idée !

  17. Je pense qu’il faut se faire une raison. Les vêtements de manière générale se revendent très mal. Pour ma part, je pense faire un vide grenier (un jour…) pour me débarrasser le plus possible dans un laps de temps assez court.

    1. Le vide-grenier est en effet plus optimisé que Vinted en terme de temps !

  18. Ici je les donne.. Pas le temps de faire tout ce que tu as entrepris et surtout comme tu dis, pour très peu. Alors je publie une annonce oui mais pour les donner et bien souvent ce sont des familles qui n’ont pas les moyens.

    1. Venant de toi Laetitia, cela ne me surprend absolument pas 🙂

  19. avec un bébé 3 qui s’avère être un garçon et qui arrive après deux petites filles, je suis en plein dans le tri et la revente (enfin j’essaie)
    J’ai vendu un peu dans un vide-grenier…mais ça ne se vend pas plus de 50ct le vêtement!
    J’ai vendu un peu sur vinted.
    rien sur le bon coin pour l’instant.
    je troc aussi avec les copines : leurs vêtements de garçons contre les miens de filles
    et je donne.
    j’espérais récupérer un petit pécule, mais finalement j’ai l’impression que seuls les vêtements de marque se vendent et très peu chers.

    1. Au risque de te décevoir, je te confirme que les vêtements de marque se bradent à des tarifs ridicules…

  20. Perso, j’ai un peu vendu via via et j’attends d’avoir 40 ans (espoir irrationnel d’avoir un 2ème enfant) ou que mon frère devienne papa, avant de me “débarrasser” de tout le stock. Je pense que je ferais sans doute comme toi.

    1. Il ne faut jamais perdre espoir 😉

  21. Comme toi j’y ai pensé d’abord mais finalement je n’ai pas le courage d’y passer autant de temps, surtout que mes fils ne portent que du “bas de gamme” déjà très bon marché à l’achat. Du coup soit je prête s’il y a des bébés du bon âge dans mon environnement, soit je donne comme toi à une association. Il m’est arrivé aussi, pour du matériel plus encombrant, de mettre une annonce pour un don comme une lectrice ci-dessus, ça marche très bien, la famille vient elle-même chercher l’objet, et de mon côté je suis toujours tombée sur des familles avec très peu de moyens que j’étais incroyablement ravie d’aider.

    1. C’est quelque chose auquel je n’aurais pas pensé et je suis contente de découvrir d’autres façons de donner aux autres 🙂

  22. Ici on m’a fait passer presque tous les vêtements de Coquillette donc quand ça ne va plus je les rend à la personne qui me les as prêté et pour le reste, c’est la cousine de Coquillette qui en hérite. J’ai quand même gardé quelques vêtements pour les souvenirs mais pour l’instant je m’en sort pas trop mal niveau incombrement.

    1. Un bon procédé pour ne pas être envahie sous les piles de vêtements 😉

  23. Je kiffe ton article, parce que ça fait 3 fois que j’arrive sur Vinted…et 3 fois que j’en repars. Comme toi, je trouve que c’est beaucoup d’investissement pour des prix modiques, et je suis certaine qu’au final, j’en ressortirais avec 90% d’invendus…Tout comme toi aussi, je donne: au Relais, eu secours catholique. J’ai toujours eu ce réflexe plutôt que de vendre, mais avec mes propres vêtements. Avec ceux de mes enfants, je sais que ce sera un poil plus compliqué…Mais ça finira comme ça.

    1. C’est une destination inéducable je pense… Et je te confirme que le plus désagréable dans tout ça, c’est de ne pas réussir à vendre alors que les photos ont été prises, puis transférées sur l’ordinateur, les annonces déposées, les questions des acheteurs répondues et tout ça, pour rien ! Que de temps perdu…

  24. Moi j’ai pensé que ça pouvait être une super appli pour vendre mes fringues ou celles de mes enfants (surement influencée par la pub et quelques blogueuses). J’ai voulu télécharger l’appli mais bien sûr, propriétaire d’un windows phone, ce n’était pas possible. Bon, ça marchait sur ma tablette, celle qui rame et dont l’appareil photo n’est pas top top… et puis tout à coup j’ai pensé qu’il faudra faire plein de photos (portés c’est mieux), trouvé des emballages, aller à la poste…pour quelques euros voire moins….alors j’ai supprimé l’appli XD

    1. Toutes ces difficultés que tu as rencontrées, vois-les comme un signe du destin ; tu n’étais pas faite pour rencontrer Vinted LOL

  25. Moi aussi j’ai pas mal vendu sur vinted et depuis quelques mois cela s’essouffle et j’ai décidé de donner maintenant les habits aux amis ou à ma famille.

    1. Quand on peut c’est l’idéal 🙂

  26. Vinted me fait de l’oeil depuis quelques temps et je n’ai pas encore sauté le pas… J’ai notamment un très grand nombre de robes et robes de grossesse portées une fois, ça me fait mal de devoir les brader, certaines ayant coûté 90 €… Donc en attendant, elles sont dans mon placard, je préfère les savoir là que les vendre à quelques euros…
    Pour ce qui est des vêtements de mon fils, j’ai acheté des housses qui réduisent avec l’aspirateur dans lesquelles je les range. Mais à un moment, mon appartement sera plein à craquer… donc je pense faire un vide grenier un jour

    1. Ces housses sont très pratiques, j’en possède plusieurs dans lesquelles je mets les couettes

  27. Très belle façon de voir les choses!
    Je me suis également mise à vinted il y a un an, j’ai gagné environs 200€ c’est pas énorme mais pour le moment ça me satisfait vu mon budget mais je me suis pas encore attaquée au vêtement de mon petit bonhomme!
    Mais j’avoue que je donne également régulièrement à des assoc’s!

    1. Merci 🙂
      200€ c’est déjà une belle somme, j’espère que tu pourras en gagner autant que les vêtements de ton fils !

  28. Coucou,

    Ha, je crois qu’on connaît tous le calvaire des tonnes de vêtements qui nous restent sur les bras une fois que nos loulous grandissent ! Mon fils a bientôt 7 ans et j’ai encore des vêtements de lui petit, pourtant, j’en ai donné un bon paquet à ma famille, mais le reste est trop grand pour les loulous. Du coup, je vends des petits lots du Vinted aussi, ça part plutôt pas mal, mais c’est long à prendre en photo et les gens qui négocient sans arrêt sont d’un casse pied !

    Belle journée,

    1. Je te rejoins sur la négociations intempestives de certains acheteurs (l’horreur absolue pour moi !)
      Très bonne journée à toi aussi,

  29. Personnellement, je garde un grande partie des vêtements de mon aîné pour son petit frère (pour bébé 3 et 4 si ce sont des garçons), j’ai mis en vente quelques pieces soit non portées, soit qui n’iront plus … dans l’attente d’avoir une trentaine de pièce pour faire un patabag au site patatam, ça ne raporte pas des masses, mais je ne m’embête pas à essayé de vendre et les vêtements non repris par le site vont au secours populaire…
    Qui plus ai, je trouve Vinted peu rentable en tant qu’acheteuse, les frais de port +commission triple vite le prix de départ, difficile de faire un lot puisque ce sont des vendeurs particuliers, donc à part pour quelques pièces, je préfère les sites de ventes d’occasion ?

    1. Je trouve aussi que les frais de port reviennent assez cher en effet pour les acheteurs sur Vinted.
      Je ne connaissais pas le site Patatam, tu m’apprends quelque chose. Merci à toi de ta contribution 🙂

  30. Super article ! Personnellement, je n’ai jamais testé ce site alors merci pour ton avis 🙂

    1. Merci c’est gentil 🙂
      Je pense que pour apprécier Vinted, il faut accepter de gaspiller beaucoup de temps pour gagner pas grand chose lol

  31. Alors j’arrive un peu après la bataille mais une bonne idée sinon, c’est de les vendre par lot sur des groupes Facebook de ton département, ça marche assez bien 🙂
    Mais les associations caritatives, c’est bien aussi 🙂

    1. On m’a en effet déjà parlé de Facebook pour vendre mais c’est trop tard, j’ai tout donné 😉

Laisser un commentaire