C’est donc ça la rentrée

la rentrée

L'heure du premier bilan de la rentrée a sonné. Pas facile de poser des mots sur les maux. Les miens, les siens, les nôtres. Je ne m'étais pas préparée à affronter pareille tempête. On m'avait dit que les enfants finissaient par s'adapter mais qu'en est-il des parents ? Je n'imaginais pas subir cette rentrée aussi violemment. A grands coups de pelle dans la figure, je me relève tout juste du tapis. Le cataclysme vécu par ma fille a été une onde de choc pour moi.

La rentrée

Je n'ai pourtant pas bronché en découvrant que Louloutte aurait pour maîtresse celle avec laquelle on m'avait dit que cela risquerait de coincer niveau caractère. J'ai préféré accueillir la nouvelle avec philosophie. Après tout, ma fille ne pourra pas toujours tomber dans la vie sur des gens qui lui conviennent. La bienveillance de la petite enfance est derrière nous. A l'école, ce sont les enfants qui s'adaptent aux enseignants, pas l'inverse.

Le choc frontal a rapidement eu lieu. Un adulte inconnu qui se fâche, ça peut heurter des sensibilités, même si l'on n'est pas visé par l'attaque. Et puis ces règles à respecter, ces consignes à appliquer, ce besoin de s'exprimer que l'on retient. Entrez dans le moule qu'on vous dit.

Mange-t-elle bien ? J'en doute ; tout le monde s'accorde à dire que la nourriture n'est pas bonne. Elle ne s'en plaint pas pourtant mais je la connais ; lorsqu'elle n'aime pas, elle déclare n'avoir plus faim. Dort-elle suffisamment ou dort-elle tout simplement ? Aucune idée. Il le faudrait pourtant, elle n'a pas 3 ans. S'amuse-t-elle pendant la garderie du soir ? Sûr que non, sinon elle ne m'attendrait pas les doigts enlacés à la grille, entourée de ses compagnons d'infortune. Elle ne courrait pas non plus vers la sortie comme une fugitive sans m'attendre.

A la maison

Les journées sont longues, très longues. Temps scolaire + périscolaire + centre de loisirs = Hiroshima d'après bombe. Tout brûle en ma fille. Elle implose à l'école et explose avec nous. De ses pleurs le matin, à ses crises le soir en passant par ses cauchemars nocturnes, tout y est. Pleine d'affect avec moi au seuil de la classe, elle me rejette en bloc le soir. Elle morfle, je morfle. Elle crie, je crie. Elle dort mal, je dors mal. La mauvaise humeur est son quotidien, la migraine est ma compagne.

Drôle de rentrée me direz-vous. J'imagine que je ne suis pas un cas isolé et je sais que cela finira par passer. Ma fille va progressivement s'adapter à ce nouveau rythme. Les journées devraient s'alléger grâce à la nounou que nous avons recrutée. Elle ira chercher Louloutte à 17h30 et s'occupera d'elle jusqu'à 19h. De mon côté, ce sera une charge mentale et physique en moins. Ne me restera j'espère que les bons côtés, le dîner en famille, les jeux et les petites histoires.

J'espère que pour vous, la rentrée s'est mieux passée. Comment vous organisez-vous pour récupérer vos enfants le soir ?

 

la rentrée

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Pinterest
Pinterest
Instagram

48 Replies to “C’est donc ça la rentrée”

  1. Je n’ai pas le choix que de le mettre au centre de loisirs de 7h du matin à 19h et ce, depuis qu’il est entré en maternelle (il vient d’entrer en ce1) . En revanche j’ai la chance que tout se passe bien. Seul bémol mon petit loup est très fatigué et dort en classe. Et puis il est sur les nerfs et quelquefois il devient plus difficile à gérer. Nos enfants paient notre rythme de vie erratique… Et dire qu’ensuite on les encourage à bien travailler pour avoir un bon travail… Et reproduire le même schéma 😕

    1. Vu comme ça, c’est vrai qu’on ne leur montre pas vraiment le bon exemple…. sauf si nos efforts finissent par payer !

  2. Oui, elle va finir par s’habituer mais sa souffrance est manifeste et vous la prenez en compte: elle recrutement d’une nounou est une excellente idée, vraiment, elle va créer un sas de décompression entre l’école et la maison. Je reconnais ma cadette dans ta description: je lui servais de défouloir à chaque sortie d’école. Que de frustrations accumulées. Les petits sont tellement nombreux, il faudrait au minimum un adulte supplémentaire. J’ai tellement conscience de tout ça. Une rentrée, c’est violent pour beaucoup d’enfants. Courage à toutes les 2 et j’espère que la nounou portera ses fruits. Donne nous des nouvelles.

    1. J’espère tellement que cela va nous aider à aller tous mieux ! Je n’imaginais vraiment pas un tel bouleversement, oh non 😔. Merci à toi pour tes mots. Bises

  3. Oh non les petites mains agrippées à la grille, ça me sert le coeur… 🙁 Courage, c’est dur.

    1. Cela a été dur pour moi mais je n’ose même pas imaginer ce que ma fille ressentait en m’attendant…

  4. J’espere que ça va aller mieux avec la nounou. Des journées plus courtes et une attention toute pour elle lui feront du bien.

    1. Je t’avoue miser beaucoup dessus. Le temps nous dira si cela nous est bénéfique à tous

  5. Je te souhaite plein de courage pour cette dure période <3

  6. Je pense que ça ira beaucoup moeux avec la nounou.
    De mon côté j’ai la chance de travailler de la maison et de pouvoir aller la chercher tous les jours à 16h30. Pour autant je ne sais pas non plus ce qu’elle mange, ni si elle dort.
    Les soirées sont difficiles ici aussi. Elle est fatiguée et irritable. La rentrée est difficile, il faut trouver son rythme.
    Courage !

    1. Merci pour ton message. Le passage à la maternelle est quand même bien rude pour nos enfants je trouve… Courage à toi aussi !

  7. J’imagine très bien ton état, et je compatis 🙁 Voir ses enfants comme ça, c’est une torture ! J’ai eu la chance d’être en parental lorsque mon ainé a fait sa première rentrée, du coup je ne l’ai laissé que le matin jusqu’à la toussaint et je mesure la chance qu’il a eu. Il fait la garderie du soir uniquement depuis cette année, et encore; pas très tard…
    C’est un changement énorme pour les petits que de passer de la crèche / nounou à l’école ! Et pour les parents aussi : on ne sait plus ce qu’il se passe, et ça c’est dur … Tu n’as pas la possibilité de parler avec l’atsem ou les animateurs du centre que tu croises ? Ici c’est une petite école, donc ce sont les mêmes en journée et à la cantine. On arrive assez facilement à avoir des infos. Encore une fois, je mesure la chance que l’on a.
    Quoiqu’il en soit, sois sure qu’elle va s’adapter, sans doute plus vite que toi 😛 En attendant, plein de courage pour vous, bientôt les vacances, (autre effet kisscool de l’école, les vacances scolaires reviennent tous les 2 jours semble-t-il). Est-ce que tu vas pouvoir la garder un peu ou lui faire faire un break ? Il me semble qu’en général ça va déjà beaucoup mieux après la toussaint 😉

    1. Merci Virginie pour ton message. Ton fils a eu cette chance et c’est tant mieux pour lui. Comme tu dis, la marche entre la crèche/nounou et l’école est très haute. On a beau s’y préparer du mieux qu’on peut, on ne sait jamais comment nos enfants vont réagir.
      Ici, l’école est très grande et compte 3 classes de petite section… A raison de 29 élèves par classe, je te laisse faire le calcul du nombre d’enfants dans la cour de récré et à la cantine ; une vraie ruche !
      Concernant les vacances, elle ira au centre de loisirs car nous n’avons personne pour la garder. En revanche et puisque ma formation débute dans une semaine, on part demain en Corse pour 4 jours. J’espère que cela va nous faire du bien 🙂

      1. Ah mais oui, top ça la Corse ! ça va vous faire du bien à tous les 3 🙂
        C’est clair que ça fait beaucoup 29 par classe, ça je crois que malheureusement c’est un peu partout pareil… Allez courage, ça va le faire ! et surtout, profitez bien !!

  8. Les petites mains agrippées au grillage et les yeux perdus qui me cherchent partout, je connais ! Çà me rappelle même des souvenirs douloureux. Oui, çà finit par passer mais de toute façon tu es attentive à ses ressentis et interviendras si jamais les souffrances dépassent la “normale”.

    1. J’imagine ce que tu as pu ressentir, cela me serre le cœur…

  9. Et bien dis donc… Ca doit être très dur pour vous deux. J’espère que la présence de cette nounou viendra soulager les maux. Et qu’avec le temps vous trouverez vos solutions pour soulager ce quotidien.! Bon courage à toi dans cette période d’adaptation pas aisée.

    1. J’espère aussi ! Je mise beaucoup dessus pour que le calme revienne…

  10. Mon fils est entré en 2ème primaire cette année et c’est la première année où ça s’est bien passé le premier jour. La première rentrée avait été une horreur, je me souviens. Il était persuadé qu’on l’abandonnait, il ne comprenait pas ce qu’il faisait là. Il n’était pas arrivé à intégrer le concept malgré toutes mes explications, sa préparation.. Je ne travaillais pas, pour ma part, mais j’étais malade et ça restera une année très difficile. Heureusement, le mauvais passe aussi. Courage 😉

    1. Je comprends ton désarroi de l’an passé et j’imagine le soulagement que cela doit être cette année ! Merci pour ton message 🙂

  11. Bonjour, je pense que si tu en as la possibilité, prendre rendez-vous avec l’institutrice ou rencontrer les personnes du périscolaire, l’atsem pourrait être bénéfique pour toi et ta fille. C’est dur de ne pas dû tout savoir du tout comment se déroule les journées pour elle, ce brouillard dont tu parles… Tu es en droit d’en savoir davantage. Courage !

    1. Je t’avoue que c’est assez compliqué de ce côté là car l’école est très grande. Il m’arrive parfois t’obtenir une ou deux infos mais rien de quotidien. Merci pour ton message

  12. Nous avons eu sensiblement la même rentrée à ce que je vois. Au point que pour lui permettre de mieux encaisser tout ça et se reposer, nous ne sortons quasiment plus le wk et le mercredi (je suis passée à 80% avant de savoir que ça allait être si dure pour elle, et ce temps de pause lui fait un bien fou), alors que nous avions l’habitude de beaucoup vadrouiller. Ca va passer, elle commence à montrer beaucoup de choses qui montrent une amélioration : elle parle plus souvent d’enfants, elle court moins comme une fugitive le soir ect … Quel changement !

    1. Je trouve le temps partiel absolument génial pour les enfants et la famille en général. Et tant mieux si les choses s’améliorent pour ta fille !

  13. Mince, ça m’ennuie pour vous de lire cela et de savoir qu’elle ne se sent pas bien à l’école….j’imagine bien dans quel état vous devez être. L’embauche de la nounou est une merveilleuse idée et je suis certaine que ça va bien se passer. Tu sentiras peut-être que ta fille est apaisée et aussi moins fatiguée du coup toi tu iras mieux. Quant à la maîtresse, elle ne vous dit pas si ça s’est bien passé la journée ? Il n’y a pas de communication ? Bon courage en tout cas et puis elle va finir par s’adapter tôt ou tard car malheureusement elle n’aura pas trop le choix et ce pour de longues années :-/

    1. Nous n’avons que peu de contact avec la maîtresse, seulement un bonjour le matin et basta. Difficile voire impossible de discuter car les autres parents attendent leur tour pour lui confier leur enfant. Et la voir le soir impliquerait de récupérer notre fille à 16h30, ce qui bien évidemment n’est pas possible 🙁

  14. Vraiment pas facile sa rentrée… En te lisant, nos puces ont tout juste un peu plus d’un mois d’écart et je suis finalement contente qu’elle profite encore du rythme serein chez nounou… L’adaptation qu’on leur demande à cet âge est tellement bouleversante pour eux…
    J’espère de tout cœur que la nounou va vous permettre d’apaiser un peu les choses et qu’elle se fera vite à ce nouveau rythme. Tu as pu parler un peu avec la maîtresse? Tu sais si elle s’est fait des copains ou copines? Bon courage à vous !

    1. Souvent, je pense aux parents comme toi qui désespéraient un peu que leur enfant né en janvier ne puisse intégrer l’école en septembre… Et je vois bien qu’après il y a comme un soulagement lorsque je leur raconte notre expérience 😉
      Je crois que l’école se passe globalement bien car me fille se contient mais c’est probablement trop lui demander…

  15. C’est clairement raide comme rythme et si en plus la maitresse n’aide pas… Ici le grand a eu une maitresse très maternante, cela a beaucoup aidé.

    1. La nôtre n’est pas maternante pour deux sous et lorsqu’un enfant pleure pour entrer en classe, elle lui dit « non non je ne veux pas voir cela » et le pousse vers l’Atsem 😔

  16. C’est dur, et c’est vrai que les journées sont longues pour nos loulous… Oui ça finit toujours par passer, mais ça peut être long (ou en tous cas nous paraître éternellement long, comme dans mon souvenir pour mon 2e, qui est maintenant hyper épanoui à l’école…)… Courage pour toi, tu fais tout ce que tu peux ! Et pour elle, qui va vous montrer aussi sa force et son courage. J’espère que l’Atsem est plus douce au moins ? Et qu’elle se fait des amis ? Bisous

    1. Merci pour ton message 🙂 L’Atsem me semble douce et attentionnée et niveau copains, pas de souci de ce côté là. Ma fille a en effet dans sa classe trois copains avec qui elle était en crèche 🙂

  17. Oh navrée de lire que c’est aussi dur… c’est un sacré changement pour les enfants, qui se retrouvent les plus petits de l’école…
    La nounou qui viendra la récupérer plus tôt allégera ses journée. Perso je vois la différence les soirs où je les récupère à 18h-18h15 et ceux ou ma baby-sitter (que j’ai enfin trouvé, déo gratias !) les récupère à 17h30… Une demie-heure, c’est parfois ce qui te sépare du chaos…
    Elle va grandir aussi, cela va jouer forcément, elle est encore si petite…. (je mesure la chance que mon fils ait fait sa rentrée à 3 ans et demi bien tassés, avant cela aurait été dur)

    J’espère vraiment que tout ira mieux pour vous !

    1. Je partage totalement ton point de vue, la fameuse 1/2 heure c’est effectivement celle qui peut te faire basculer ta soirée ; j’en ai déjà fait l’expérience… C’est cool que tu aies trouvé ta nounou toi aussi !

  18. Je me revois à ta place, l’année dernière pour l’entrée en Petite Section de mon aînée : courage, c’est terriblement épuisant, mais ça finit par passer !
    <3

    1. Merci pour ton message, j’espère que le Dieu du sommeil et de la quiétude t’entendra 😉

  19. Dur dur effectivement… Je suis sûre que le fait d’alléger ses journées grâce à la nounou, et le temps aideront la situation à s’apaiser – le premier trimestre est très compliqué pour les enfants, surtout quand comme ta fille ils sont un peu jeunes, on leur impose tellement de bouleversements, ça leur prend parfois longtemps pour s’y habituer! Mais ça finit quand même par arriver, et tu pourras enfin souffler.

    1. J’avais pourtant bien compris que la bienveillance ne serait plus d’actualité mais je reste toujours sidérée que les enfants de fin de l’année ne profitent d’aucune indulgence. On est loin de Montessori et compagnie… 🙁

  20. En fait à coté de notre rentrée la tienne s’est presque super bien passée … Mais je te rejoins sur le fait que les faire entrer aussi vite dans le moule de l’école peut être très violent pour les enfants. Surtout quand ils sont de fin d’années ou qu’ils n’ont jamais connu la collectivité.

    Avec nos modes de vie rares sont ceux qui peuvent leur éviter le périscolaire après une longue journée.

    1. C’est clair qu’à Paris et banlieue, c’est impossible de faire autrement à moins que les parents ne travaillent en horaires décalés ou que l’un des deux n’exerce à temps partiel….

  21. Oh Cécilia, je ne découvre ton article que maintenant mais je t’envoie tout plein de bonnes ondes pour que, vite, ta fille s’habitue à l’école et toi à cette nouvelle routine.
    C’est une épreuve qui vous fait grandir toutes les deux, et c’est difficile de grandir !!!

    1. Merci pour tes pensées, j’espère qu’elles parviendront rapidement à nos têtes 🙂

  22. Merci pour le ton témoignage….je me sens moins seule. Ma poupette ( de même pas 3 ans ) est aussi rentrée a l’école maternelle…Elle avait tant hâte d’y aller…mais voilà…la douche froide…
    Elle est…triste…tous les matins…le soir, des crises…les cauchemars…le pipi au lit…
    Ses journées et semaines sont courtes (8h20-16h30 et elle reste à la maison le mercredi) car je suis en congé parental…avec son petit frère de 4mois. Et c’est là peut-etre que le bât blesse ou du moins ça n’aide pas…elle me voit rester à la maison avec son frère…
    Je reprends le travail en janvier et sa nounou viendra la récupérer a 16h30 pour lui éviter la garderie.
    Aujourd’hui, elle a compris qu’il y avait un rythme scolaire : 2jours école, 1jour maison etc …mais c’est dur quand même. On lâche du lest a la maison pour éviter des cris…on négocie, on prend du recul, on respire un grand coup…on la felicite beaucoup plus aussi et on essaie, malgré le petit dernier, de lui consacrer davantage de temps. On est épuisé…mais ça commence à aller mieux…
    Courage….

    1. Comme cela doit être dur aussi pour ta poupette… J’espère que le temps fera son travail pour nos filles !

  23. Mon commentaire arrive un peu tard mais juste un petit mot pour vous dire que je compatis ! Ici aussi la rentrée a été vécue comme une vraie tempête ! Mon fils aura trois ans en décembre et c’est difficile pour lui. Il y a quelques jours j’ai remarqué une bosse sur sa tête et il m’a dit qu’on l’avait tapé. La maîtresse me dit qu’effectivement certains enfants sont agressifs et qu’elle ne peut pas avoir les yeux partout… En attendant il ne veut plus aller à l’école et c’est l’enfer tous les matins. Mon loulou est le plus petit et quand je le regarde dans la cour, je le sens clairement perdu, il se demande ce qu’il fait là… Le voir aussi vulnérable m’est insupportable, j’aurais envie de le mettre dans une bulle pour faire en sorte que rien ne puisse jamais le blesser 🙂 Je suis en congé maternité alors je ne le mets pas l’après- midi !J’espère qu’avec le temps ça ira mieux ! Et pour vous aussi !

    1. Oh je suis désolée de ce qui arrive à votre fils. Mais je suis ulcérée que des enfants de 3-4 ans en tapent d’autres ! Quel choc pour lui et pour vous. J’espère que le temps fera son affaire comme on dit. Courage à vous

Laisser un commentaire