Ce retour au bureau que j’attendais tant

retour-au-bureau

Je me sens chanceuse. Chanceuse de reprendre le travail en présentiel sans m’y sentir contrainte bien que ce retour au bureau soit obligatoire dans ma boîte. Et même si ce n’est qu’une journée par semaine pour des raisons sanitaires, je l’accueille telle une bénédiction. Comme nous tous, j’ai quitté ces lieux un peu précipitamment le 13 mars dernier, à la différence près que j’y avais fait mes premiers pas seulement 1 mois plus tôt. Autrement dit, j’ai passé davantage de temps en télétravail qu’en présentiel. Un peu foufou non ? Une chose est sûre, c’est que je n’en menais pas large ce jour là. Et c’est la mort dans l’âme que j’ai dit au revoir à mes collègues pensant naïvement que nos retrouvailles ne seraient l’affaire que de 5-6 semaines (oui j’y ai cru à cette fameuse quarantaine). Puis l’annonce de la fermeture des écoles est tombée. Et bam dans ta face avec pour résumer une jolie combo “new job, télétravail et garde d’enfant” : youhouh. Ô je ne me plains pas, j’en connais qui ont débuté leur nouveau job LE premier jour du confinement. Véridique.

 

Le télétravail

Dans l’ensemble de ma carrière professionnelle, je n’ai pour ainsi dire jamais expérimenté le télétravail. Et dans mon nouveau job, je n’en ai tout simplement pas eu le temps. Avant cette mise en télétravail forcé, l’image que j’en avais n’était pas forcément idyllique. Sans doute par ignorance mais j’avais tendance à percevoir davantage les inconvénients que les avantages. Je dois être un peu maso n’est-ce pas, parce qu’autour de moi, je n’entendais que des sons de cloches dithyrambiques. De toutes mes craintes (fondées ou imaginaires), je crois que la principale était ma propre capacité à me driver seule. Contre toute attente, mes doutes se sont rapidement envolés. Le télétravail requiert de la rigueur, une certaine organisation et ça, je sais faire^. Donc voilà maintenant, le télétravail et moi on est copains.

 

Ce que le retour au bureau m’apporte

Outre un certain bénéfice pour mon fessier et mes lombaires, c’est avant tout ma tête qui salue ce retour au bureau. Je suis tellement contente de revoir mes collègues. J’apprécie la fluidité des échanges, qu’ils soient pro ou perso d’ailleurs, j’accueille les sourires et la bonne humeur comme ils viennent. Je me sens comme une abeille sur le rebord du pot de confiture, en un mot je me délecte. Rassurez-vous, je sais bien que cet enthousiasme débordant tient avant tout à cette longue période de disette et aussi à la rareté des retrouvailles. Mais qu’importe, je profite. Car ce retour au bureau combiné à la joie de revoir mes amis, au plaisir de retrouver mes restos préférés, de tenir mes engagements de début de confinement sont autant de bénéfices pour le moral.

Je ponctue ce petit billet d’humeur en vous espérant en aussi bonne forme que moi. Si ce n’est pas le cas, alors je croise fort les doigts pour votre horizon s’éclaircisse lui aussi.

Belle soirée à tous,

Cécilia

 

retour-au-bureau

 

8 Replies to “Ce retour au bureau que j’attendais tant”

  1. Ce doit être bizarre effectivement d’accéder à un nouveau job et aussi vite de devoir le réaliser à distance alors que ce n’était pas le projet initial. Chouette retour en tout cas.

    1. Je ne te cache pas que j’ai ressenti un peu d’angoisse à l’annonce du confinement lié à ce tout début d’activité. Heureusement, mes doutes se sont rapidement dissipés :-).

  2. Comme j’imagine ta joie ! je la partage d’ailleurs 😉

    1. J’en déduis que ta reprise s’est également bien passée :-). C’est chouette alors !

  3. Oh oui ce retour au bureau que c’était bon 🙂 je compatis, on a accueilli 4 nouvelles recrues tout au long du confinement et je suis bien contente d’avoir enfin pu les voir “en vrai”. j’avais tellement peur qu’ils soient démoralisés et n’arrivent jamais^^

    1. Je comprends ton inquiétude, cela n’a pas dû être facile ni pour eux, ni pour toi !

  4. Tu vas pouvoir enfin démarrer ta nouvelle vie professionnelle, dignement, réellement! Je te souhaite que tout continue sous les bons auspices que tu décris 🙂

Laisser un commentaire