Bye-bye biberons et tétines et bon voyage !

bye-bye-biberons-et-tétines

Grande nouvelle, à trois ans et dix-neuf jours, ma fille a dit bye-bye aux biberons et tétines ! J'entends déjà certains s'exclamer "Quoi, elle prenait encore le biberon à son âge" ? Avec la moue sceptique et/ou désapprobatrice, au choix. Je dis ça car cette réflexion m'a déjà été envoyée mais pour être tout à fait honnête, cela ne m'a pas empêché de dormir^^ Le qu'en dira-t-on m'importe peu, le bien-être de ma fille, un peu plus. CQFD.

Vous l'aurez deviné, comme pour l'acquisition de la propreté, je ne me suis pas mis la rate au court bouillon. Je suis plutôt la mum partisane du "quand elle sera prête, elle arrêtera d'elle-même". Bon je dis ça mais j'ai quand même tenté un truc. Si les cinq tétines jonchant le lit ne me gênaient pas, je n'en disais pas autant de l'arbre à biberons piqué sur le plan de travail. Parce qu'on est d'accord, ça encombre un max ce truc ?

Biberons et tétines : apprendre à se quitter

Afin de débarrasser le malvenu de ma cuisine, j'ai bien tenté son éviction en suggérant à Louloutte de switcher son biberon par une jolie tasse. Et agrémentée d'une paille s'il-vous-plait. Que dire si ce n'est que j'ai réceptionné la plus grosse bourrasque de l'année. Un flop magistral. Renvoyée dans mes pénates et mon idée clouée au pilori, j'ai préféré m'en remettre à mon précepte initial : "Quand elle sera prête, elle arrêtera d'elle-même". Mais c'était sans compter sur la maîtresse de ma fille. Bien décidée à ce que les loupiots de sa classe laissent derrière eux tout stigmate de leur passé de bébé, elle leur a soumis un deal en fin d'année. Biberons et tétines devaient être remis au Père Noël. Pas en main propre hein. Le principe était d'accrocher les offrandes au sapin afin que le Père Noël les emporte avec lui (dans son traîneau toussa toussa). J'avoue que l'idée m'a fortement séduite mais que je n'ai rien entrepris le jour J. La faute à un Noël passé loin de chez nous et la crainte de soirées moisies gâchant les vacances. Mère fatiguée, mère excusée.

Et puis, on y arrive enfin

J'ai actionné le levier "Exit Biberon" dès notre retour de vacances. La tasse avec paille a mis quelques jours à être complètement validée mais les félicitations et l'argumentation inlassablement répétée ont fait leurs preuves. Restait le cas de la tétine dont je ne savais vraiment pas quand ni comment amorcer la descente. Solution trouvée par ma Louloutte herself le premier jour d'école, dixit : "Maman, je suis grande maintenant et j'ai plus besoin de tétine. Je vais les mettre à la poubelle". Là, grosse frayeur entre l'hypophyse et l'hypothalamus (les miens naturellement). Joignant le geste à la parole, ma fille a symboliquement jeté ses tétines dans la poubelle. J'ai le souvenir d'avoir réfléchi aux derniers aliments que j'avais jetés dedans... Puis, j'ai sifflé à Mister P. "Vite, récupère-les et stérilise-les" #OnSaitJamais. Et bien, vous savez quoi ? Les adieux les plus courts sont les plus efficaces. Ne pas s'éterniser. Jamais.

La vie sans biberons et tétines

L'arbre à biberons n'est plus qu'un lointain souvenir (bon débarras) et je me réjouis déjà des prochaines vacances sans biberon. Concernant les tétines, faut pas se mentir, cela a été un poil plus compliqué. Les premières nuits ont été chaotiques avec des réveils ponctués de pleurs ; les soirées longues, trèèèès longues... Il y eut quelques rappels de tétine, restés lettre morte. Et c'est là que je me félicite que la démarche soit venue d'elle. Elle SAVAIT que le retour en arrière n'était pas possible. Bilan au bout de trois semaines : les endormissements sont encore longs à venir mais on progresse. Et LE point hyper positif est que les cheveux de ma Louloutte repoussent. Je vous avais parlé dans ce billet de sa manie de combiner tétouille de tétine et cheveux. Et bien, c'est fi-ni ! Chouette, elle va enfin avoir une chevelure digne de se nom^^

Evidemment, je suis ravie que cette période de biberons et tétines soit derrière nous. Les derniers apparats de bébé disparaissent petit à petit, place au monde des grands maintenant ! Et chez vous, comment s'est passée la transition ?

bye-bye-biberons-et-tétines

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

22 Replies to “Bye-bye biberons et tétines et bon voyage !”

  1. Ezra a stoppé la tétine début décembre mais il prend encore des biberons. Ce n’est pas systématique mais il aime bien encore boire son lait peinard dans son lit. Il boit l’eau dans une gourde avec paille depuis longtemps. Mais il aime bien son lait comme ça. Il peut le boire à la tasse aussi. En fait je m’en fous. ? On ne se balade plus avec un biberon quand on sort hein, c’est vraiment dans les moments de chill, fin de journée, à la maison. Il est propre le jour et la nuit, il n’a plus de tute, finalement le bib ce n’est qu’un contenant.

    1. Je ne l’ai pas précisé dans mon billet mais lorsque je parle de biberon, c’est uniquement pour le lait. L’eau, c’est dans un verre^^
      Je suis bien d’accord avec toi pour le côté peinard du biberon de lait ; cela demande si peu d’effort 😉

  2. On s’est débarrassé du biberon pendant les vacances d’été pour la petite (elle avait deux ans) : c’était le biberon du soir, juste avant d’aller au lit. Elle a encore ses tétines pour la nuit et pour ses rv médicaux. Pour l’instant, on ne prévoit pas de lui enlever.
    Les deux grands ont arrêté la tétine de la nuit quand ils ont eu trois ans sans trop de souci (mais je les avais cachées dans le tiroir de mon bureau au cas où…). Pour le biberon, je crois qu’on l’a enlevé à mon aîné quand il avait 10 mois et ma cadette n’en a jamais voulu de toute façon.
    En tout cas, c’est tellement chouette de les voir grandir, d’abandonner au fur et à mesure tous les accessoires de bébé. Pour voyager, c’est tellement plus simple et léger aussi !

    1. Clairement, ça change la vie tous ces petits trucs de bébés que tu n’as plus à emporter partout !

  3. C’est arrivé plus tardivement pour la sucette (3 ans et demi) que pour le biberon qu’elle a lâché assez tôt. On a finalement attendu que l’idée vienne d’elle et pour le coup tout s’est passé assez facilement… je sens que l’on va un peu plus galérer avec Paupiette (mais j’essaie de ne pas trop y penser !!!)

    1. Tu sais ce qu’on dit : on n’a encore jamais vu un adulte avec une tétine à la bouche 😉

  4. C’est top!!
    Oui je suis partisane du “quand il sera prêt…” aussi Cécilia!
    Loulou n’a pas eu de tétine. Les biberons on a arrêté vers 3 ans et ça me paraissait déjà long…mais bon c’était la seule façon de lui faire boire du lait!
    Idem pour manger seul. Ca a pris un max de temps et puis du jour au lendemain il était parti.
    Faire confiance à son enfant c’est la base.
    Bonne journée Cécilia. Bises

    1. Je pense aussi que tout vient à point qui sait attendre et que rien ne sert de brusquer les choses. D’autant que c’est pas la mort de boire au biberon à 3 ans !
      Des bises Marie et bonne soirée à toi

  5. On en est très très loin pour Lapin ! il prend encore plusieurs biberons par jour (dans le lit de papa-maman). Bon, c’es un petit dernier ! Chaton par contre, a arrêté les biberons très tôt, et le lait, vers 18 mois, tout seul. Quant à ma grande, ça a été le pompon : elle prenait encore un bib le matin à 5 ans (à sa demande) et un jour son père me dit : “elle trouve que tu la traites comme un bébé, à lui donner encore un biberon le matin”. Autant te dire que ça a été terminé ! Comme quoi, 3 enfants, 3 comportements totalement différents !

    1. Il n’y a pas de règles en effet et chacun va à son rythme. Et puis franchement, où est le mal de boire un biberon ou de dormir avec une tétine ?

  6. C’est super! Bravo à elle!! Ici, Tess a voulu tester sans tétine en fin d’année mais au bout de 3h, elle a voulu la récupérer car impossible de s’endormir. Je n’ai pas eu le cœur à lui dire non mais depuis elle ne veut plus tenter… J’y crois, on y arrivera un jour.
    Pour le biberon, elle demande parfois à boire dans sa tasse princesse mais là c’est plutôt moi et le côté pas pratique qui freine un peu… Je devrais tenter avec la paille, ça ferait peut-être moins de catastrophe ^^

    1. Je te confirme que la paille est une bonne alternative même si ça prend quinze plombes… Pour que ce soit moins galère, j’utilise une paille rigide que l’on trouve avec les chopes de mojito. Elle est plus large que les classiques et donc on gagne du temps^^

  7. Ici c’était très différent… Mes minettes ont toutes deux arrêté les biberons de leur propre chef, autour de 18mois. De l’histoire très ancienne, donc. Et pas de tétines…En revanche, le pouce, et là c’est le seul inconvénient de cet “outil”, c’est que c’est plus difficile à mettre à la poubelle! Résultat, dur dur d’arrêter de sucer leur pouce… On y est pas encore!

    1. Tu me fais penser à l’une de mes nièces qui a sucé son pouce pendant une éternité… Et comme tu dis, c’est compliqué d’arrêter du jour au lendemain alors que l’objet est à portée de doigt^^

  8. C’est génial ! Bravo à ta puce ! Ce sont de grandes étapes. Ici plus de biberon depuis très longtemps car Salomé n’aime pas le lait. Par contre totalement accro aux tétines et toujours pas propre. Elle l’a été 15 jours en journée l’année dernière puis à eu un gros blocage à la suite d’un incident à la crèche… En ce moment on tente l’arrêt de la tétine à l’aide d’un livre…

    1. Comme tu dis, ce sont des événements de taille dans la vie de nos petits, et pour nous aussi du coup ! Cela va venir pour Salomé et probablement du jour au lendemain 🙂

  9. Alors ici il a jamais eu de tétine donc pas eu à y penser mais biberon de lait ça a été du jour au lendemain à la maison. et bizarrement il continue de temps en temps chez la nounou :p

    1. Cela doit être son petit moment de réconfort 🙂

  10. A 3 ans je fais encore la chasse aux tétines la journée … Pourtant elles ne sont admises que lors de la sieste et du coucher, mais ils ont une planque les bougres !
    J’ai beau leur lire Tchoupi n’a plus de tétine rien n’y fait.

    Pour le passage du biberon à la tasse, ca c’est fait un peu d’un coup. Un matin Yoann m’a dit “le biberon c’est pour les bébés je veux une tasse”. Son frère a opiné du chef. Et c’était fini.

    1. J’adore lorsque les enfants prennent ces décisions du jour au lendemain. Je trouve ça épatant !
      PS : bravo à tes fils pour la planque^^

  11. ouiiii j’arrive après la bataille ! et la je procrastine sur mon prochain billet que j’ai du mal à écrire alors je viens rattraper mon retard. sur ce considérations hors sujet, venons en aux faits :
    pour les biberons je me souviens bien du jour ou mes enfants ont arrêté : nous étions pour quelques jours chez leurs cousines, plus grandes, qui buvaient à la tasse : et la magique : on veut faire comme les cousines ! et hop, s’en était fini du biberon ! pour les tétines, j’ai eu ma fille qui a arrête mais qui a repris 6 mois plus tard ( plus dur que la clope s’t’affaire ! ) je crois qu’elle a arrête définitivement vers 4 ans. ( me souviens plus trop, c’est que je suis une vieille maman moi ! ) quant’a mon fiston, l’été de ses 3 ans il est venu me voir un jour, et m’a dit “tétine, plus besoin” ! ahhh euuuh ok ! et c’était terminé. il a même pas râlé une fois !! un truc de ouf, promis j’y suis pour rien, et j’ai rien compris. tu penses que sinon j’aurais commercialisé la méthode depuis longtemps et je serais millionnaire à cette heure !!

    1. Ah mais faire du fric avec les idées de nos rejetons nous feraient devenir millionnaires en moins de deux : je plussoie !!

Laisser un commentaire